Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

Philips WelcomeEye Link garde un œil sur le pas de la porte

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

La domotique grand public arrive à maturité notamment quand il s’agit de garantir la sécurité de son domicile.
Si j’emploie l’expression « grand public », c’est avant tout pour définir des produits à la fois simple à installer et à utiliser fonctionnant en parfaite autonomie et en symbiose avec une simple application mobile.
Pas de solution lourde à l’usage, ni de box, juste un produit que l’on branche et basta…

Pour servir ce propos, prenons le WelcomeEye Link, un visiophone connecté estampillé Philips et développé par la marque française Avidsen.
Cet interphone vidéo sans fil fonctionnant sur batterie vous alerte en temps réel lorsqu’un visiteur se présente sur le pas de votre porte. Vous pourrez ainsi dialoguer avec lui en bénéficiant d’un retour vidéo via votre smartphone – voire lui ouvrir votre porte ou portail au besoin.

Ce WelcomeEye Link dispose également d’une fonction de détection automatique permettant de notifier une présence détectée dans le champ de vision de la sonnette sans qu’aucune pression sur le bouton de cette dernière ne soit nécessaire.

Philips / Avidsen n’ont pas réinventé la roue puisqu’il existe moults dispositifs de cet acabit.
Alors cette solution supplante-t-elle la concurrence ?
C’est ce que nous allons découvrir à l’issue de ce test.

 

Le judas 2.0

Sur le papier, Avidsen met les petits plats dans les grands.
Équipé d’une caméra full HD grand angle (160°), de la vision nocturne, d’un capteur de mouvement et d’un système audio bidirectionnel, le visiophone Philips WelcomeEye Link se dote d’une batterie relativement conséquente conférant une autonomie de près de 6 mois (indexée sur une utilisation par jour dixit la marque).

Aucune dépendance électrique est exigée, cela laisse donc présager une installation très simple et rapide.
C’est effectivement le cas.
Sorti de son package, le visiophone robuste de prime abord s’accompagne de sa batterie (5000 mAh), d’un support de fixation présentant une inclinaison horizontale, d’un double face, de deux câbles pour le contact sec permettant l’ouverture d’une portail ou d’une porte, d’un cordon USB/Micro USB pour la recharge de la batterie et de l’ensemble de la visserie nécessaire pour la fixation de l’ensemble.

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

Avant un premier usage, il est recommandé de recharger la batterie au moins 5 heures (temps d’un cycle de charge complet) et de vérifier que la carte micro SD de 32Go fournie avec le produit se trouve bien dans l’insert de la platine du visiophone.

L’installation physique peut alors commencer. S’il vient en remplacement d’un interphone existant disposant d’une ouverture de porte ou de portail, vous pourrez utiliser les câbles fournis permettant ainsi l’envoi du contact sec de l’ouverture depuis l’application mobile.
Ensuite à vous de choisir le type de fixation. Le double face est bien entendu d’une rapidité redoutable mais devient un choix peu sécurisant si une personne malveillante souhaite s’en prendre à votre produit.
J’ai donc opté pour la pose avec les chevilles et vis fournies.

Notez qu’il est préférable d’appairer l’appareil à l’application Philips Welcomehome et au wifi (compatible uniquement Wifi 2.4Ghz) avant une installation physique définitive.
Une précaution qui permet notamment de vérifier la portée de votre installation.
Pour ma part, j’ai constaté une portée de 18 mètres avec un mur sur le passage. Au-delà, je perds toute connectivité avec mon réseau domestique.

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

L’application mobile Philips Welcomehome téléchargée, il sera nécessaire de créer un compte Philips si vous n’en disposez pas. Les possesseurs d’ampoules Philips Hue pourront parfaitement se connecter avec leur compte.
Passons ensuite à l’appairage. Pour ce faire, il suffit de scanner le QRCode présent sur la tranche de la platine du visiophone puis renseigner le mot de passe de votre réseau wifi.

Cette étape réalisée, le smartphone émettra une série de signaux trés aigus qui seront interprétés par le visiophone pour établir le jumelage. Il faudra ensuite nommer l’appareil puis choisir le type de notification que vous souhaitez recevoir (aucune, message visuel ou message d’alerte).

L’installation est désormais réalisée – en une poignée de minutes.

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

 

Une application compagnon ?

Si jusque là, Avidsen propose une belle copie côté hardware, c’est Philips qui pêche sur la partie software.

L’application mobile Philips WelcomeHome (compatible iOS et Android) est très dépouillée, trop à mon goût.
Elle ressemble beaucoup à une Web App et son interface est quelque peu surannée.

Elle manque cruellement d’un didactiel pour les premiers usages, l’ergonomie n’étant clairement pas au rendez-vous.
L’ensemble n’est pas forcément lisible, du moins accessible et l’usage est assez déroutant – faute à une application ouverte aux autres produits Philips qui entretient la confusion (mais on ne peut pas lui reprocher).
Alors on tâtonne et l’obligation de télécharger le manuel d’utilisation (plus étayé que la version papier fournie) devient nécessaire.

A titre d’exemple, le visiophone propose une fonction de détection automatique permettant de notifier une présence sans qu’aucune action ne soit effectuée sur le bouton de la sonnette. Une option que j’ai cherché longuement et que j’ai dû expérimenter avant de pouvoir l’utiliser comme je le souhaitais.

Le manque d’ergonomie n’est pas le seul point noir de cette application. L’expérience qui l’entoure comporte aussi son lot de frustrations.
Notamment lors de la réception d’un appel, l’application mobile nous propose le choix de prendre l’appel ou de raccrocher sans nous transmettre un retour vidéo live de notre pas de porte.
Il me paraissait naturel de voir la personne avant de prendre ou non l’appel. Ce retour vidéo permettrait de s’affranchir de certaines visites (prospections ou autres) dont on aimerait se passer.

C’est probablement un parti pris personnel mais je trouve étonnant que Philips ne l’ait pas proposé quand la plupart des objets connectés de ce type proposent au moins un retour photo à défaut d’avoir la vidéo.
Ainsi ce n’est qu’en décrochant l’appel que vous obtiendrez le live vidéo et de fait l’aperçu de la personne qui se trouve devant votre porte.

Application mobile du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

Si je ne suis pas élogieux au sujet cette application mobile, je dois reconnaître qu’il y a certains points positifs.
Le fait qu’elle permette d’agréger (dans un dashboard) les produits connectés de la gamme Philips et ainsi de créer des scénarii (un appel pourrait par exemple allumer une ampoule Philips Hue).
Elle propose nativement des commandes vocales pour Google Assistant et Amazon Alexa et il est possible de partager les accès à d’autres utilisateurs.

Le mode vidéo live est assez efficace. Il permet d’obtenir une vidéo live de votre entrée et d’envoyer un contact sec à la porte ou au portail pour leur ouverture.
Il est possible d’activer ou désactiver le micro et/ou le haut-parleur.

Grâce à la carte micro SD (32 Go) fournie, le visiophone enregistre automatiquement une photo ou une séquence vidéo lorsqu’une personne « rôde » devant le seuil de votre porte. Les clichés et vidéos sont disponibles et visibles depuis l’application mobile. L’ensemble étant stocké sur la carte, aucun abonnement à un cloud sera nécessaire.

 

L’essentiel est préservé

A l’usage, ce WelcomeEye Link reste un produit de très bonne facture.
Outre sa robustesse, il a su embarquer ce qu’il faut pour livrer l’essentiel.

Côté vidéo, la caméra ultra grand angle (160°) permet un champ de vision assez impressionnant.
En mode live ou en prise d’appel, le capteur full HD renvoie un flux vidéo fluide et d’une belle qualité.
Il ne se laisse pas intimider par les contre-jours et garde toujours un bon niveau de contraste et une balance des blancs hyper correcte.

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link
Euh j’ouvre ou pas ?!

La vision nocturne n’est pas en reste. Elle offre peu de détails mais permet l’identification d’un sujet jusqu’à deux mètres.

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

Evoqué plus haut, le visiophone dispose d’un système audio bidirectionnel permettant un dialogue entre l’hôte et le visiteur.
Idem sur ce point, ce WelcomeEye Link fait le job en proposant un micro et un haut parleur suffisamment bien dimensionné pour que la conversation soit intelligible par le visiteur et son répondant. Pourvue que la connexion soit bonne, il n’y a peu de saturation et nous n’avons pas l’impression de dialoguer avec un Hygiaphone.

Le capteur de mouvement est aussi à saluer. Ne pouvant pas graduer sa sensibilité depuis l’application, il s’avère plutôt juste et pertinent.
Il n’envoie pas une multitude d’alertes inutiles si une branche s’affole derrière nous. Afin de ménager la batterie, le nombre de notifications sur smartphone est limité à 10 appels/jour.

Excellente transition pour vous parler de la batterie et donc l’autonomie de la solution. C’est surement le gros point fort de cette sonnette vidéo connectée.
D’une part car elle confère à l’usage une installation des plus simples et qu’avec un tel dimensionnement (5000 mAh), elle promet une belle autonomie.
Pour le moment nous sommes à 3 mois d’usage et le visiophone n’est pas encore à bout de souffle.
Comme pour chaque test, je reviendrai préciser les estimations dans les différentes configurations (avec ou sans détection de mouvement).

Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link

Le Philips WelcomeEye Link est proposé au prix de 249€.
Une certaine somme qui se justifie probablement par la qualité du matériel mais reste malgré tout assez élevée compte tenu de la concurrence… En espérant qu’une belle itération de l’application mobile soit proposée pour espérer rivaliser.

 

Conditions de test : Test réalisé avec un produit gracieusement fourni par Philips/Avidsen. Sans rendu vidéo avant de décrocher, j’ai dû répondre à la sempiternelle question : que pensez-vous de la fin du monde ?
Moi : Euh merci mais je ne suis pas intéressé.
Test du visiophone connecté Philips WelcomeEye Link
Philips WelcomeEye Link garde un œil sur le pas de la porte
Verdict
De bonne facture, facile à installer, proposant une excellente autonomie et une qualité audio/vidéo indéniable, ce visiophone connecté Philips WelcomeEye Link a tout pour plaire.

L'expérience se doit donc d'être de la même qualité... Et malheureusement on ne peut pas en dire autant de l'application mobile qui pilote ce visiophone connecté.
L'engagement sur ce type d'objet connecté passe par une bonne app.
Certains efforts devront être fait de ce côté si ce Philips WelcomeEye Link souhaite remporter l'adhésion de ses utilisateurs.
Installation
Design
Prise en main / Ergonomie
Application
Fonctionnalités
Interêt
Les plus
Une installation triviale et rapide
Une conception robuste et de qualité
Une belle autonomie servie par une batterie conséquente
Une qualité audio/vidéo à saluer
Les moins
L'application mobile à revoir
Pas d'aperçu vidéo ou photo avant de prendre un appel
Le prix
Une portée seulement de 20 mètres...
...compatible Wifi 2.4Ghz uniquement
3

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
Compostmètre de Tributerre, l'objet connecté qui vous guidera vers l'art du compostage
Se reconnecter à la terre avec le compostmètre de Tributerre