GuliKit Elves Pro Controller – La manette qui tient dans la poche tient-elle ses promesses ?

Test de la manette GuliKit Elves Pro Controller

Décidément, Gulikit est plutôt actif en cette seconde moitié de l’année 2020. Tout comme nous avons testé (et approuvé) leur kit de remplacement de joysticks, voilà que par la même, ils sortent une nouvelle manette.
S’ils n’en sont pas à leur coup d’essai dans le domaine, voilà qu’ils misent sur un produit très “transportable” – De taille réduite comparée à leurs précédents modèles mais tout aussi bardé d’options si ce n’est plus.

La petite firme de Shenzhen continue de gravir les échelons pour se frayer une place aux côtés des fabricants d’accessoires de qualité.
Alors, quid de ce GuliKit Elves Pro Controller ? Pas parfait, mais loin d’être mauvais !

Test de la manette GuliKit Elves Pro Controller

 

Pour cent rubis t’as plus rien

Comme à son habitude, Gulikit aime bien soigner le packaging (exception faire de leur kit de joysticks).
Ainsi, la manette est présentée dans un coffret cartonné qui s’ouvre par le dessus. Première surprise, ladite manette est dans un genre de boîtier en plastique qui reprend la forme exacte de la manette pour un gain de place maximal.
Une idée simple mais efficace pour trimballer votre manette dans un sac ou dans une poche sans avoir peur d’abîmer une touche ou un joystick.

Nichés sous la manette, on découvre un compartiment qui comporte un câble USB-C pour recharger cette dernière, un autocollant à l’effigie de la marque, un petit livret en anglais et en chinois qui fait office de notice et pour finir, une carte plastifiée qui résume les différentes fonctionnalités.
Une bonne idée que cette dernière car les fonctionnalités, ce GuliKit Elves Pro Controller n’en manque pas et un pense-bête ne sera pas de trop, ne serait-ce que dans les premiers temps d’utilisation.

Un contenu qui n’en fait ni trop ni trop peu.

Test de la manette GuliKit Elves Pro Controller

 

Tient dans la poche, mais aussi dans mes grosses paluches !

Vient ensuite tout naturellement la prise en main de ladite manette. Première bonne impression, malgré sa taille moyenne, elle tient bien en main. Même si comme moi vous avez de grosses mains, la position au repos ainsi que l’accès à toutes les touches se fait naturellement et sans contrainte.

Les gâchettes, larges, sont parfaitement accessibles quelle que soit la taille de vos mains. La croix directionnelle, un peu grosse de prime abord, se révèle très confortable sur le long terme.
Il en va de même pour les boutons A, B, X et Y. D’abord surpris voire dérangé par leur taille, au bout de plusieurs heures de jeux, je me suis mis à trouver les touches de mes autres manettes trop petites. Viennent ensuite les joysticks. Et là, autant être honnête, il s’agit de la première déception.

Gulikit a fait le choix, certainement pour promouvoir son kit de remplacement de joysticks (ou l’inverse) d’incorporer à sa dernière manette des sticks similaires.
Ainsi, nous retrouvons exactement les mêmes joysticks que sur les joy-con officiels de la console hybride de Nintendo.
Un certain regret pour celles et ceux qui leur reprochent leur distance de course trop courte.

En effet, la plupart du temps, quand j’opte pour une manette, c’est pour avoir un meilleur confort qu’avec les joy-con de la Nintendo Switch.
Alors certes, tous les autres boutons sont très agréables et la manette tient bien en main, mais la présence de ces joysticks cassent un peu le confort offert par le reste de la manette.
Dans les cas où l’on peut jouer à la croix directionnelle, cela importe peu. Et qui plus est, ces fameux joysticks sont facilement remplaçables via leur dernier kit. Mais pour ce prix, j’aurais aimé des sticks à la course plus longue et à la précision améliorée.

Viennent ensuite les vibrations. Et oui, aujourd’hui fonction inévitable de toute bonne manette qui se respecte, d’autant plus sur une machine dont un des arguments de vente est les fameuses vibrations HD offertes par les joy-con.
Sur ce point, il s’agit d’une bonne surprise. Sans atteindre le ressenti offert par les manettes détachables de la Nintendo Switch, nous disposons d’un bon rendu.
La déclinaison Pro de la manette qui nous intéresse se targue d’ailleurs de proposer des vibrations HD. Et en l’état, on s’en rapproche sans vraiment l’atteindre. Un point en demi-teinte d’autant que les dites vibrations sont parfois très bruyantes.

Ensuite, fait assez rare avec les manettes des constructeurs tiers, ce GuliKit Elves Pro Controller propose des contrôles gyroscopiques qui répondent très bien. Si cette fonction n’est pas des plus utilisées, elle a répondu parfaitement quand je l’ai testée sur Zelda Breath of the Wild par exemple.

LE gros point négatif de cette manette est sans aucun doute l’absence de NFC. Si le constructeur chinois l’avait intégré dans sa manette GuliKit Kingkong Pro Controller, il a visiblement fait l’impasse sur sa dernière manette. Un choix regrettable qui devient même handicapant pour certains jeux.

Pour terminer l’examen de cette prise en main, on peut noter que les boutons + et – sont eux aussi parfaitement accessibles mais que deux autres touches sont présentes…

Test de la manette GuliKit Elves Pro Controller

 

Un véritable couteau-suisse !

En effet, ces deux autres touches vont vous servir à paramétrer les différentes options proposées par la manette. Et des options, ce GuliKit Elves Pro Controller en propose à la pelle! – tout ou presque est paramétrable.
Et là, si vous vous souvenez, lors du déballage, je vous ai parlé d’une carte plastifiée qui résume les options. Et bien c’est le moment de vous en servir !

L’intensité des vibrations tout d’abord. Par une combinaison de touches, vous pourrez modifier à la volée la puissance de ces dernières.
La dispositions des touches A-B/X-Y ensuite. Oui, option surprenante, en une combinaison, vous pouvez intervertir ces deux couples de touches. Une option qui a trouvée chez moi toute son utilité en jouant à des jeux de rétro-gamings étrangers où ces combinaisons sont bien souvent inversées entre l’Europe et l’Asie.
Exclusif à la déclinaison Pro de ce GuliKit Elves Pro Controller, la sensibilité des joysticks (malgré leur course très courte) est également paramétrable.

Pour clore les paramétrages de la manette, nous allons parler d’une des plus grosses features de ce GuliKit Elves Pro Controller.
Par le biais de la pression d’une touche, vous allez pouvoir enregistrer une combinaison de touches que la manette va répéter. Si elle est limité à 10 secondes dans la déclinaison standard de la manette, sa version pro vous propose 10 MINUTES !!

Oui, vous avez bien lu. Vous pouvez enregistrer jusqu’à 10 minutes d’inputs que vous pourrez rejouer à volonté. Cela n’a l’air de rien mais pour des tâches extrêmement répétitives cela change tout le gameplay d’un jeu.
J’ai ainsi vu des gens tester la fonction sur Animal Crossing. Pour ma part, je me suis amusé à automatiser l’arrosage de toutes mes plantations sur Stardew Valley. J’ai également fait le test d’enregistrer de courtes sessions de mapping avec des combos sur Smash Bros et cela fonctionne également parfaitement.

Une option que je n’attendais pas, dont j’avais du mal à cerner l’utilité mais qui a su se trouver diablement pratique à l’usage ! (Imaginez le confort quand j’ai automatisé la cuisine des plats sur Zelda Breath of the Wild).
Si vous êtes perdus, pas de panique, en une manipulation, vous pouvez « réinitialiser » la manette.

Test de la manette GuliKit Elves Pro Controller

Autre point important à aborder, la, ou plutôt devrais-je dire, LES compatibilités de la manette.
Car si la majeure partie de mes tests a été effectué sur la console hybride de Nintendo, cible principale de cette manette, sa compatibilité ne s’arrête pas là.
Ce GuliKit Elves Pro Controller est également compatible PC, testé et validé dans un environnement Windows 10 mais aussi dans un environnement Linux.
La manette répond parfaitement sur un smartphone Android ainsi que un autre de la marque à la pomme. Pour finir, je l’ai connectée sans peine à un Raspberry Pi situé dans la magnifique Nespi4 case.

Dernier point positif, la connexion aux différents supports se fait simplement par l’usage d’un bouton sur la tranche supérieur. Bouton qui permet en un regard, de savoir grâce à un jeu de leds, sur quel support la manette va tenter de se connecter.

Pour clore ce test, un point rapide sur l’autonomie. Avec une durée d’utilisation constructeur annoncée de 14 heures, je dirais plutôt qu’à l’usage, la moyenne est de 12 heures. Un score correct donc pour une batterie qui demandera en revanche 2 heures pour être complètement rechargée. Point positif cela dit, une fois en veille, elle ne semble quasiment pas se décharger.

 

Conditions de test : test réalisé à partir d’une manette fournie par le fabricant. Les clichés proviennent d’un shooting personnel. Les tests se sont déroulés sur une quinzaine d’heures avec des titres aux styles totalement différents.
De part son côté facilement transportable (elle rentre dans la poche) je pense la trimballer un peu partout mais son prix m’empêche d’en faire un must-have.
GuliKit Elves Pro Controller – La manette qui tient dans la poche tient-elle ses promesses ?
Une très bonne manette, mais... il y a un mais...
Disponible dans une version classique et dans la déclinaison Pro qui nous intéresse aujourd’hui, ce GuliKit Elves Pro Controller est une bonne surprise.
Elle est proposée en déclinaisons grise, corail ou turquoise qui suivent les codes couleurs des différentes Switch Lite.
D’une qualité de finition plutôt bonne et diablement confortable, elle souffre cependant d'un prix de lancement trop élevé.
Elle perd également des points sur la note finale à cause de ses sticks trop petits et surtout l’absence de NFC.

Ne vous y trompez pas, malgré ses quelques défauts, nous sommes face à une bonne manette, qui saura trouver sa place selon le type de jeux auxquels vous jouez mais aussi et surtout grâce à ses nombreuses compatibilités et options.
Une baisse de prix serait salutaire pour gommer les quelques points faibles.
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Interêt
Les plus
Compatible sur de nombreux supports
Tient dans la poche mais convient aux grosses mains
Gyroscope de bonne qualité
Les options de répétitions, mapping, etc
SImple d’appairage et d’utilisation
Les boutons agréables...
Les moins
… mais des joysticks identiques aux joy-con, trop petits.
Pas de NFC (pour les amiibos)
Un poil trop cher à son lancement
3

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
Oddball : Une boîte à rythme pleine de rebondissements