Visiophone DiOCAM+, le visiophone connecté sans fil

Visiophone DIOCAM+ : Laisse tomber les fils, un jour c’est toi qu’on installera

Arghh maudit soit cet électricien !!
Pourquoi une telle diatribe me direz-vous ?
Quelle idée a-t-il eu d’utiliser du câble téléphonique pour connecter mon interphone entre mon portail et ma porte d’entrée. D’une extrême fragilité, ce câble n’a pas fait un pli ou plutôt si… me laissant hagard à l’idée de devoir creuser une nouvelle tranchée pour passer un énième fourreau (l’actuel étant complètement obstrué hein bien évidemment 🙁 ).

Groggy mais pas pour longtemps puisque DiO est venu sonné à la porte de mes problèmes en dégainant son DIOCAM+ – un visiophone connecté OK !! mais surtout sans p#^&@ de fil.
Alimenté par une batterie, une installation « easy peasy », des petites features bonus, ce combo me satisfait au plus haut point sur le papier.
Mais à l’usage, le produit est-il toujours enthousiasmant ?!
C’est l’objet de ce petit test des familles.

 

Le Karma se prénommerait-il DiO ?

J’exagère un peu car tout problème trouve une solution mais les specs de ce visiophone DIOCAM+ viennent à point nommé pour résoudre mon souci voire étendre les possibilités que je m’étais jusqu’alors refusé en optant pour un interphone basique. Force est de constater qu’avec cette découverte, je suis dans un bon mood ! Merci le Karma…

Remettons la société DiO puisque pour être parfaitement honnête avec vous, je ne connaissais pas bien cette marque.
Cette société française spécialisée dans la conception et la distribution de produits d’électricité et issue du Groupe Chacon (lui-même absorbé par Awox) empreinte le chemin de la domotique en 2008 pour finir par monter son label « Connected Home » en 2015. La société propose un écosystème de produits connectés dédiés à la smart home (chauffage, éclairage, vidéosurveillance, visiophone…. ah ouais ?).

Ce petit point Wikipédia refermé, passons au déballage et à l’installation du visiophone DIOCAM+, un dispositif connecté 100% sans fil fonctionnant avec une batterie bien dimensionnée de 6000mAh.
Inutile d’épiloguer sur le packaging, son contenu en revanche mérite quelques petites précisons.

DiO n’a pas fait de compromis et n’oublie rien.
On retrouve le visiophone doté d’un optique vidéo HD 720p grand angle de 130° à vision nocturne et d’un capteur de mouvement – s’ajoute la batterie rechargeable que vous viendrez enficher sous le visiophone.
Petite parenthèse, DIOCAM+ peut bien entendu fonctionner en mode filaire. Un petit cache permet de fermer le logement qui accueille la batterie. Ce mode ne sera pas étudié dans ce test mais n’hésitez pas en commentaire si vous souhaitez plus d’informations sur cette option.


On continue la découverte des accessoires en sortant un adaptateur secteur (alors là bien ouej, je peste toujours sur l’absence de cet accessoire indispensable), un convertisseur 5V pour l’option filaire, un câble USB/MicroUSB pour la recharge, un support mural, des vis et des chevilles, un porte nom adhésif, une clé de réinitialisation et une autre permettant le serrage de la batterie au visiophone, divers caches adhésifs et un mini bottin en guise de manuel.

Les accessoires du visiophone DIOCAM+

 

Ce soir nous irons l’installer : sans fil, sans cordon

Big Up à Rika Zarai et puisque j’y fais référence, je peux sans vergogne affirmer qu’elle t’installerait le DIOCAM+ « finger in the nose », c’est dire la simplicité.

En premier lieu, il faut définir son emplacement et fixer le support mural à l’aide des 4 vis fournies. Un bon double-face peut parfaitement faire l’affaire mais sa dérobe serait franchement facilité.
Je viens ensuite glisser le visiophone dans le support.
Avant de pluguer la batterie (ce n’est pas irréversible bien entendu), vous pouvez adjoindre au visio une carte micro-SD (non fournie et d’une capacité max de 128Go) pour enregistrer et stocker les photos et vidéos prises par l’appareil.

Charge de la batterie de 6000mAh du visiophone DIOCAM+

Je connecte ensuite la batterie que j’ai préalablement chargé (charge usine environ à 40%) sous le visiophone puis solidarise l’ensemble à l’aide d’une petite vis et de l’outil fourni. Quid d’une étanchéité entre ces deux modules. il n’y a pas de joint, donc entre ruissellement et condensation ?! L’occasion de me relire dans 1 an 🙂

Visiophone DiOCAM+, le visiophone connecté sans fil

Et BAM, l’installation du matos est faite.

Reste maintenant la partie soft en téléchargeant l’application mobile DiOCAM+ gratuite (compatible iOS et Android).

Téléchargée, j’ouvre l’application et crée un compte via un laconique formulaire au sein de l’app. Il me faut maintenant associer le produit à l’application (elle peut agréger plusieurs produits DiO permettant de centraliser le pilotage).
Je choisis alors mon réseau Wifi puis l’application me fournit un QRcode que je propose au capteur vidéo du visiophone.
Quelques secondes plus tard, un petit retentissement m’indique que l’appairage a fonctionné.

Et… c’est tout ! Je n’ai pas eu à tirer de câble, à perdre une journée d’avance laborieuse. L’installation fut simple et sans embûche en 15 minutes.

Concernant la connectivité, le visiophone se situe à 20 mètres de mon routeur Wifi, ça fait le job malgré quelques petites déconnexions. Au-delà de ce périmètre, clairement le produit ne fonctionnera pas.

Le DiOCAM+ est compatible avec le protocole radio 433 Mhz. Les produits de la gamme DiO fonctionnent avec ce protocole. A l’aide de la DIO HOMEBOX, vous pourrez interfacer tout ce joli monde et même créer des routines avec le visiophone. Par exemple, un visiteur sonne, l’éclairage extérieur se met en route, les caméras aussi, une lampe branchée à une prise connectée DiO s’allume – La magie de l’écosystème quoi.

Visiophone DiOCAM+, le visiophone connecté sans fil

 

Nom de DiO !

Place à l’usage maintenant.
L’application très simple va à l’essentiel. En revanche, elle n’est pas vraiment didactique et ne bénéficie d’aucune aide. Malgré tout, on la dompte en quelques minutes.
Un dashboard consigne la visualisation de l’ensemble de vos produits vidéos DiO.
En choisissant le visiophone, on entre dans toutes les options qu’offre le dispositif.

L'application mobile du visiophone DIOCAM+

Le rendu vidéo située en main stage dans l’onglet « Direct » permet d’avoir un visu en direct. Afin de préserver l’autonomie de la batterie, ce live est en « stand by ». Il suffira de cliquer sur la vidéo pour lancer la prévisualisation en direct. Une pression sur le coin inférieur droit du rendu passe la visualisation en mode plein écran.
La qualité du rendu est fonction de la performance du réseau. Cependant il est possible de switcher en SD ou en HD, plutôt pratique et surtout utile si l’on souhaite absolulement obtenir des images malgré un réseau moyennement conciliant.

Rendu vidéo du visiophone DIOCAM+

La vidéo et les photos sont plutôt d’une bonne qualité. Elles souffrent d’une petite surexposition qui n’handicape pas la solution pour autant (dans mon cas de figure, le visiophone est orienté plein sud).
La vision nocturne permet aisément l’identification d’une personne. Il faudra patienter une poignée de secondes pour que le contraste se stabilise. Autant vous direz que le cliché résultant de la détection de mouvement n’est pas exploitable.

Vision nocturne du visiophone DIOCAM+
Il n’a pas l’air commode le gars !

L’état de la batterie se trouve également sur la visualisation vidéo et dans les paramètres du visiophone. Une estimation du temps restant est notamment affichée dans ces settings.
Une notification vous sera envoyée lorsque la batterie passe sous le seuil des 20% de charge. DiO nous donne une fourchette de 3 à 10 mois d’autonomie suivant l’utilisation. Certes la batterie fait 6000mAh mais compte tenu de sa consommation lors du test, je pense que l’on sera en dessous des 3 mois. Je viendrai compléter cette information après vérification. Bien entendu, le fait de débrayer la détection de mouvement prolonge significativement l’autonomie.

L’onglet « enregistré » regroupe l’ensemble des photos et vidéos enregistrées sur la carte microSD. Le tout peut être supprimé également depuis cet onglet.

Sous ce panel vidéo se trouve quelques options intéressantes. Vous pourrez notamment activer ou désactiver la détection de mouvement échelonnée selon 3 niveaux de sensibilité (basse, moyenne, haute). La fonction est bonne mais je constate un trop gros gap entre la sensibilité basse et la haute. En « basse », l’application nous notifie le passage « d’un corps humain » (dixit DiO) ou encore celui (avec plus ou moins de réussite) d’une voiture. On peut constater quelques fausses notifications mais dans l’ensemble ce mode est modéré et nous épargne une multitude d’alerte.
A l’inverse en « haute » c’est la foire aux notifications même si il n’y a aucun passage. Un petit mouvement de la haie qui fait face au visio suffit à déclencher les alertes.
Peut-être qu’une petite mise à jour du firmware pourrait offrir plus de pertinence à cette fonction très utile.
Le rendu photo de la détection de mouvement est réalisé en décalage par rapport à la notification. Si le sujet n’est pas statique, vous ne verrez rien.
Notez que chaque alerte provoque l’enregistrement qu’une vidéo de 20 secondes sur la carte microSD.

Sur ce même panel, il est également possible d’activer les notifications lors d’une nouvelle visite (indispensable) et de partager l’usage du dispositif à la famille et aux amis. Les utilisateurs autorisés (création d’un compte par utilisateur obligatoire) pourront ainsi avoir un aperçu, répondre et être notifiés en cas de visite mais n’auront aucun accès aux paramètrages du visiophone.

Une autre panel de fonctions secondaires est également disponible. Il sera réservé à celles et ceux qui utilisent les accessoires DiO 1.0. Couplé au module gâche/portail (contact sec) de la marque, vous pourrez ouvrir ou fermer votre portail à distance depuis l’application. Son achat est en cours, je compléterai le test dès son installation.

Enfin une dernière série de fonctions accessible en bas de l’application permet de piloter manuellement le DiOCAM+. Au programme enregistrement d’une vidéo en live, prise d’un cliché, dialogue en direct et extinction du micro – des fonctions secondaires mais plutôt bienvenues pour compléter les usages.

La solution n’est pour le moment pas compatible avec IFTTT (peut-être sciemment de la part de DiO obligeant à utiliser son écosystème de produits) , ni même avec un assistant vocal (Google Home ou encore Amazon Echo pour ne pas les citer).

 

Que me vaut le plaisir de votre visite ?

Et oui, le but de ce DiOCAM+ n’est pas d’épier ce qui se passe devant mon portail mais plutôt d’ouvrir ou non à celles et ceux qui trainent devant. Et là clairement ça fonctionne parfaitement.

Visiophone DiOCAM+, le visiophone connecté sans fil

Lorsqu’un visiteur presse le bouton du visiophone, immédiatement je reçois une notification en mode appel avec une prévisualisation de la personne qui se trouve à l’entrée et la possibilité d’accepter ou refuser l’appel – et ce que je sois ou non à la maison. La communication bidirectionnelle du visiophone permet bien entendu l’échange entre les deux parties.

En cas d’indisponibilité, le visiophone offre la possibilité d’enregistrer un message de 30 secondes. Ce message sera restitué au visiteur en revanche ce dernier sera dans l’incapacité de vous laisser lui-même un message.
Le visiophone en profitera pour enregistrer une vidéo sur la carte micro-SD (non fournie je le rappelle).
Petite astuce, n’oubliez pas de formater la carte depuis l’application mobile avant de l’utiliser.
Rappelons qu’aucune solution cloud n’est proposée par DiO.

L'application mobile du visiophone DIOCAM+
22, v’là la poste

Concernant la communication, l’ensemble est parfaitement audible pour le visiteur mais aussi pour l’hôte. Le volume du visiophone est d’ailleurs réglable dans l’application.
La qualité audio est dépendante du réseau, quelques micros coupures peuvent apparaître mais rien d’agaçant ni de frustrant dans la totalité des communications que j’ai eu l’occasion de réceptionner.

Le visiophone DIOCAM+ est proposé au prix compétitif de 149€. Un argument qui fait écho aux autres équipements DiO plutôt très bon marché.

 

Visiophone DiOCAM+, le visiophone connecté sans fil
Visiophone DIOCAM+ : Laisse tomber les fils, un jour c’est toi qu’on installera
Verdict
Simplicité et efficacité sont les maîtres mots de cette solution 100% sans fil à la fois bien pensée et de qualité. Le visiophone DIOCAM+ est sans conteste un bon produit et son intégration dans l'écosystème DiO offre de belles perspectives domotiques. Peut-être plus adapté à une porte d'entrée qu'un portail éloigné de votre routeur Wifi, ce portier connecté sans fil saura sans nul doute vous séduire.
Installation
Application
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Interêt
Note des lecteurs0 Note
Les plus
Une installation simple et rapide
Sans fil, sans fil et sans fil
Prise en main à distance
Pas avare en fonctionnalités
Son prix - 149€
Compatible avec le protocole radio 433 Mhz
L'écosystème DiO
Les moins
Notifications de mouvements intempestives -> détection de mouvements perfectible
La portée du WiFi peut être restrictive
Qualité vidéo/Audio dépendante du réseau
Pas de cloud
Pas de compatibilité IFTTT, ni assistants vocaux
4
Newsletter