Vaunt : les lunettes connectées qui cachent bien leur jeu

Ces derniers jours The Verge a levé le voile sur le développement de lunettes connectées par le leader mondial du microprocesseur Intel. Un exercice que l’on sait périlleux compte tenu des revers que subit Google sur ce marché encore fébrile.
Intel voit les choses autrement en dissimulant l’intelligence dans une prosaïque paire de lunettes, ici pas d’écran mais une projection des informations directement sur la rétine.
Welcome to the future !

 

Une monture connectée

Les tentatives infructueuses couplées à l’arrivée qualitative et progressive de la réalité augmentée et mélangée font du marché de la lunette connectée une perspective encore trop frileuse.
Même pas peur pour Intel qui s’engouffre volontiers dans ce segment en proposant Vaunt, une paire de lunettes qui en apparence ne semble pas connectée… et pourtant !

Le magazine Hi-Tech en ligne The Verge a eu la primeur de réaliser un reportage autour de ce qui pourrait être le futur des lunettes connectées. Le parti pris d’Intel est de camoufler la technologie et la démarche se veut plutôt maligne aux regards des dispositifs existants qui côtoient parfois le ridicule.

Un pari réussi puisque au-delà des branches plus épaisses, l’illusion est parfaite.
Ces lunettes – pesant guère plus de 50g – se dotent ainsi du nécessaire technologique afin de permettre l’affichage monochrome d’informations rudimentaires dans le champ de vision du porteur. Il sera ainsi le seul à voir les images transmises.

Comment ? Grâce à un laser de faible intensité dont le rayon (inoffensif et envoyé depuis la branche droite des lunettes) est réfléchi par le verre optique vers la rétine de l’œil droit.

© The Verge - Vaunt, les lunettes connectées made in Intel

Les Vaunt fonctionnent de pair avec un smartphone, les informations relayées à l’utilisateur seront transmises via une application mobile (compatible iOS et Android) en Bluetooth.

Les usages ne sont pas totalement déterminés mais on peut dores et déjà vous dire qu’aucune caméra ne fera partie des specs (une spécificité qui avait fait couler beaucoup d’encre à l’annonce des Google Glass). Malgré tout, le Bluetooth, une boussole et un accéléromètre laissent présager certaines fonctionnalités. La commande vocale via un assistant (Alexa d’Amazon) ou encore les mouvements de tête pourraient ainsi faire office de controller.

Pour l’heure, Intel ne dévoile aucune information précise quant à la disponibilité de ces lunettes connectées sur le marché. Elles pourraient arborer nos nez d’ici la fin de l’année.

 

 

Source : The Verge

 

Plus d'articles
Spectacles 2 : La nouvelle version des lunettes de soleil connectées made in Snapchat
Spectacles 2 : Snapchat lance une nouvelle « monture » de ses lunettes connectées