A présent, vous lisez :
Prizm s’en est allé contre son gré

La French Tech pleure l’une de ses pépites aujourd’hui. C’est la mort dans l’âme que nous vous annonçons la fin de l’aventure Prizm.
Après avoir effectué un virage à 180° en misant sur les webradios, la start-up français n’a malheureusement pas pu tenir le cap. Que les utilisateurs se rassurent, Prizm a tout entrepris pour ne pas vous abandonner avec un objet obsolète.

 

Voilà, c’est fini !

Cette annonce au sein de la rédaction est littéralement un crevé-cœur, notre test de Prizm nous avait vraiment enthousiasmé et il reste l’un des objets connectés que nous utilisons quotidiennement. Pour celles et ceux qui ne connaissaient pas encore, Prizm se connecte à des milliers de webradios pour vous offrir une sélection des meilleures selon vos goûts.

Mais voilà les lois du marché sont souvent cruelles et la start-up Ubithings en fait directement les frais. Dans un communiqué adressé à tous les utilisateurs, l’équipe a fait part de sa logique déception et du devenir de l’objet.

On dit souvent que c’est dans les moments les plus difficiles que nous donnons le meilleur de nous-mêmes. Après ces derniers mois, nous pouvons vous le confirmer.

En Avril, nous avons réalisé un ultime pivot dans une véritable course contre la montre, avec l’intégration des webradios comme nouvelle et unique source de musique pour Prizm. Malheureusement, nous sommes aujourd’hui contraints de mettre fin à cette belle aventure. Si nous avons fait de notre mieux pour faire perdurer notre entreprise et atteindre la rentabilité, le manque de finances nous empêche désormais de poursuivre notre développement. Même si un rapprochement avec d’autres acteurs dans le but d’intégrer notre technologie est encore possible, c’est le coeur lourd que nous annonçons que la fermeture de notre société est aujourd’hui inévitable.

Cependant, nous nous sommes assurés que tous les utilisateurs de Prizm puissent continuer à l’utiliser quoi qu’il arrive, nous y reviendrons plus bas. L'équipe Prizm

Développer leur offre catalogue a été très complexe et le fait de capitaliser sur les webradios est probablement arrivé tardivement.

L'équipe de Prizm

Mais la musique continue

Impensable pour Ubithings de laisser ses utilisateurs orphelins. L’équipe s’est ainsi concentrée ces dernières semaines sur une version exploitable même après cette révérence.
Dès le 13 août et ce jusqu’au 1er septembre, Prizm effectuera une mise à jour automatique vers une version dite autonome à condition que l’objet soit bien branché et connecté au Wifi.
Passé ce délai, les serveurs étant coupés, il sera possible d’installer la mise à jour manuellement en respectant la procédure suivante.

Vous souhaitez en savoir plus et retrouver l’histoire de Prizm, c’est par ici que cela se passe.

Nous souhaitons que la start-up rebondisse très vite vers d’autres projets compte tenu de la qualité indéniable de Prizm.

 

Cela vous a plu ?
Excellent
40%
Intéressant
60%
Pas mal
0%
Bof
0%
Bidon
0%
Au sujet de l’auteur
Anthony Isaac
Gadgetophile compulsif, j'essaie de gribouiller pour Winkco autant que faire se peut. Au plaisir de partager cela avec vous !
Commentaires
Leave a response