Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch

NORTHGARD, par Thor et par Odin !

Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch

Depuis la sortie de la console hybride de Nintendo, tous les genres de jeux se sont invités à la fête. On retrouve pêle-mêle des jeux d’action, de sport, de course, d’aventure… Mais si il y a bien un genre qui reste discret auprès des médias, c’est le jeu de stratégie.

Pourtant forte de nombreuses pépites, celle qui nous intéresse aujourd’hui s’intitule NORTHGARD. Face à des ténors comme CIVILIZATION VI ou encore le descendant spirituel d’ADVANCE WARS qu’est WARGROOVE, le dernier né du studio français SHIRO GAMES semble bien décidé à se tailler une part du butin !
En effet, ces frenchies déjà à l’origine des EVOLAND ne cessent de diversifier les genres de jeux qu’il propose en nous offrant aujourd’hui leur vision des légendaires conquêtes des grands guerriers du nord.

 

Explorer, conquérir, exploiter et exterminer !

Comme vous l’aurez deviné, le titre emprunte à la mythologie viking de nombreux éléments pour construire son univers. Vous retrouverez ainsi tout le bestiaire et le lexique mythologique de ce peuple du nord de l’Europe.

Le jeu prend la forme d’un 4X, soit « eXplore, eXpand, eXploit and eXterminate » en anglais, vous mettant aux commandes d’un clan disposant de caractéristiques qui lui sont propre.
Vous dirigez donc toute une troupe grandissante de villageois que vous pourrez affecter à moultes tâches en les changeant en guerriers, bûcherons,…

Ainsi, vous devrez commencer par récolter des ressources afin de faire grandir votre campement de départ. Mais vous ferez également face à de nombreux éléments de gestion propre au genre.
Ne vous attendez pas là à un clone de STARCRAFT 2 ou WARCRAFT 3 car si le gameplay se déroule en temps réel, NORTHGARD a su se créer une identité en ajoutant des mécaniques de jeu originales.

Exit par exemple l’idée de parcourir toute la carte dès le début de votre partie, chaque zone requiert un explorateur pour être dévoilée, vous obligeant à gérer une équipe d’aventuriers qui feront face à de nombreux dangers pour pouvoir vous révéler tous les secrets de la carte en cours de jeu.
De même, les autres clans, qu’ils soient contrôlés par l’IA ou bien par un autre joueur (en ligne ou en liaison locale) ne seront pas vos seuls adversaires.

Si comme dans tout jeu de stratégie, des alliances seront possibles, vous aurez également à affronter des créatures légendaires qui, en retour, vous offriront des récompenses.
Le bestiaire s’avère varié, allant des loups féroces aux guerriers morts-vivants, en passant par des géants et autres dragons.
Mais ce n’est pas tout, car en plus de devoir répondre aux besoins de vos habitants (logement, nourriture, bonheur,…) vous devrez affronter les éléments avec des hivers rudes ou des changements de conditions climatiques – les rudes hivers vous faisant affronter de rudes famines par exemple.

Pour faire avancer votre clan, vous aurez donc de nombreuses ressources à collecter et à gérer. Car si vous commencez simplement avec de la nourriture et du bois, vous devrez rapidement élargir vos activités à la récolte de pierre ou de métal.

Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch

 

Partir à la conquête du nord, oui, mais avec ma switch

Le titre aborde un design cartoon du plus bel effet. ne tombant jamais dans la caricature et se révélant lisible dans l’action.

Sur la version du titre qui nous intéresse aujourd’hui, à savoir la mouture Switch, force est de constater que le portage s’avère des plus corrects sur le plan technique – nous offrant quelques effets sympathiques et une surtout, une bonne lisibilité de l’action.

L’animation des différents personnages est correcte tout comme les déplacements sur la carte, les zooms et dézooms. Quelques ralentissements se feront sentir par moment mais durant les tests, ils ne se sont pas montrés handicapants en terme de gameplay, que ce soit seul ou bien à plusieurs.

Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch

 

Bon, tu cognes ou tu négocies ?

Dans NORTHGARD, la victoire ne s’obtient pas uniquement par les armes. Bien que le jeu vous mette aux commandes de clans vikings prêts à en découdre à grand renfort de haches et de boucliers, d’autres moyens pourront faire de vous le Jarl victorieux.

L’anéantissement des clans ennemis n’est pas l’unique clé de la victoire. Elle pourra notamment s’obtenir par le commerce en vous enrichissant, par le savoir en s’employant à explorer vos arbres de technologies, par la renommée en contrôlant un certain nombre de territoires ou encore par une action propre à la carte générée (tuer un monstre légendaire,…).

La variété des conditions de victoire assure une rejouabilité mais aussi un certain dynamisme lors des parties. De plus, comme évoqué plus tôt, les conditions de jeu se verront régulièrement malmenées par le climat rude des terres du nord.
Que ce soit un tremblement de terre ou encore les terribles tempêtes de neige, vous ne serez jamais serein et un sentiment de lutte pour sa propre survie s’ajoute aux affres des confrontations ennemies. De par la diversité des orientations possibles mais aussi et surtout de cette lutte pour la survie, NORTHGARD ne vous place jamais dans un sentiment de confort, que ce soit face aux autres joueurs ou face à votre environnement.

Sans aller jusqu’au sentiment de survivalisme d’un BANISHED, le titre des français vous rappellera à chaque hiver la rudesse de l’environnement des terres du grand nord de NORTHGARD.
Notez que la version console dispose de tous les ajouts déployés au fil du temps sur la version PC originelle. Vous aurez donc accès à six clans distincts avec leurs points forts et leurs points faibles, offrant des logiques de jeu différentes. Le mode Ragnarok, vous mettant réellement face à la fin des temps avec un environnement qui voudra votre peau est aussi de la partie.

Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch

 

Toute une Saga

Le jeu dispose également d’un mode histoire vous mettant aux contrôles du clan d’un certain Rig dont le père a été assassiné et qui, par la force des choses, partira explorer des terres inconnues.

Si le scénario ne brille pas par son originalité, il se montre plaisant et nul doute que le joueur aura envie de connaître le fin mot de l’histoire.
S’il constitue une part plaisante du titre, ce mode histoire permettra surtout au joueur de se former petit à petit aux mécaniques de jeu.

Vous vous retrouverez ainsi face à des objectifs de plus en plus complexes à réaliser mais aussi et surtout, face à des situations vous forçant à employer les différentes stratégies possibles.
Si il ne dispose pas des qualités scénaristiques et de mise en scène de plusieurs de ses homologues, ce mode solo saura vous former tout en vous faisant passer un bon moment, bien qu’un peu court.

 

Dirigés à la baguette, euh pardon, au Joy-Con !

Si l’adaptation SWITCH d’un CIVILIZATION VI a su se conforter au format de la console de Nintendo, dans le cas présent l’adaptation console d’un jeu PC, qui plus est en temps réel, a de quoi inquiéter. En effet, quid du remplacement d’un clavier complet et d’une souris par une paire de Joy-Con ?

Comme évoqué plus haut, le mode solo est surtout présent pour vous apprendre les mécaniques de jeu, mais il sera aussi là pour vous former à la jouabilité du titre !
Car si l’exercice est réussi dans l’ensemble, le portage de la maniabilité va se révéler complexe.

En effet, remplacer un clavier et une souris par une manette n’est pas chose aisée. Il vous faudra donc apprendre les différents raccourcis afin de contrôler au mieux les actions de votre clan. L’interface se veut claire et lisible, avec les informations capitales visibles à chaque instant. Et vous aurez de nombreux raccourcis via des combinaisons de touches.

Si la jouabilité se révèle bien adaptée, sachez qu’il vous faudra passer par une étape d’apprentissage assez longue avant de vous montrer à l’aise au cours de vos parties.

Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch

 

Fait sonner ta corne !

Un dernier point pour parler de la partie sonore du titre. Si la plupart des sons sont des plus agréables et rappellent avec nostalgie les bruitages des AGE OF EMPIRE et autre grands titres, les pistes musicales, bien que fortes agréables, tournent vite en rond. Si l’on sent une réelle volonté de bien faire, cette partie manque de consistance.
Fort heureusement, ce n’est pas là le coeur du jeu.

Condition du test : Les captures d’écran sont issues du press-kit officiel, le test a été réalisé à la fois sur grand écran et en mode portable/chill sur nintendo switch à partir d’une version gracieusement fournie par le studio de développement. Aucun viking n’a été blessé lors de la réalisation de ce test

 

Test du jeu NORTHGARD réalisé sur Nintendo Switch
NORTHGARD, par Thor et par Odin !
Alors, tu sautes dans ton drakkar ?
Pour son dernier titre en date, le studio SHIRO GAMES nous livre un jeu de stratégie au fort potentiel. Si il comporte quelques ombres au tableau comme une jouabilité un peu longue à rendre en main, des textes petits, surtout en mode portable, ou une certaine redondance propre au genre, force est de constater que le jeu se montre plaisant et qu’il nous délivrera de nombreuses heures de fun... seul ou à plusieurs.
Les plus
Les mécaniques de jeu riches
La jouabilité, bien adaptée
Les graphismes plaisants
La durée de vie offrant de nombreuses heures de jeu
Les moins
Complexe à prendre en main
Les textes trop petits
Pas de prise en compte du tactile
7
Newsletter