Test du jeu Cyber Protocol réalisé sur Nintendo Switch

Cyber Protocol, Hack me if you can!

Test du jeu Cyber Protocol réalisé sur Nintendo Switch

Depuis plusieurs années, la mode du rétro, voire du néo-rétro nous frappe de plein fouet.
Que ce soit via la réédition de titres cultes ou bien par l’inondation des marchés de titres en pixel-art ou en 2D au style rétro, difficile de passer à côté de cette vague.
Si de nombreux titres s’avèrent des plus agréables, il faut reconnaître que ces derniers temps, la déferlante s’essouffle et laisse place à de nombreux titres profiteurs et simplistes, jouissants d’un bel habillage pour tenter de surfer sur la vague.

Le titre qui nous intéresse aujourd’hui s’intitule CYBER PROTOCOL. Il est développé par le studio polonais RED DEER GAMES. Et autant vous gâcher la surprise, il s’agit sans conteste de mon coup de cœur indé de cette fin d’année <3

 

CyberPunk à la sauce rétro

Après un job qui a mal tourné, votre compagnon, l’androïde G0X6 est retrouvé mort !
Mais pour un androïde, la notion de mort est différente et, à peine la nouvelle apprise, vous courrez chez vous pour vous connecter au réseau et hacker le système afin de restaurer les fonctions « vitales » de votre ami.

Vous l’aurez compris, le scénario succinct ne va pas chercher à complexifier l’univers du jeu mais juste à poser les bases d’un univers rétro-futuriste composé d’androïdes, de néons fluos et de hackers !

Test du jeu Cyber Protocol réalisé sur Nintendo Switch

 

De l’arcade et des néons

Si le pitch du jeu vous met dans la peau d’un pirate informatique… pas de panique, ici, point de ligne de code obscure ou de branchement exotique à réaliser.
Vous vous retrouvez donc à déplacer une cellule dans un tableau afin d’en atteindre la sortie. Symbolisant une intrusion dans un système informatique, le gameplay se révèle aussi simple qu’exigeant.

Nous voilà face à un écran en vue de dessus, rappelant le PAC-MAN original. Prenant place dans des labyrinthes, la cellule que vous contrôlez sera sujette à plusieurs particularités quant à ses déplacements.
Ainsi, vous pouvez vous déplacer dans quatre directions (haut, bas, gauche et droite) mais vous ne pourrez pas vous arrêter avant d’avoir rencontrer un obstacle.

C’est sur cette base des plus simplistes que le jeu va vous emmener dans une déferlante d’explosions et de néons clignotants.

Test du jeu Cyber Protocol réalisé sur Nintendo Switch

 

S0rt3z mo1 de là !

Le gameplay s’articule autour de cette cellule à déplacer dans un labyrinthe jusqu’à la sortie. Mais si les premiers niveaux s’avèrent triviaux, de nombreux éléments vont venir se greffer afin de vous complexifier la tâche.
Pour les premiers niveaux, vous n’aurez que certaines case à éviter, sous peine d’exploser et de repartir au dernier checkpoint.

Mais très rapidement vont apparaître des murs à ne pas percuter, des ennemis en mouvement, des cases qui deviendront mortelles après un certain nombre de passages, des lasers désintégrateurs,…
La liste est longue et je vous laisse la surprise des dangers qui vous attendent !

En plus de ces éléments meurtriers, d’autres particularités apparaîtront au fur et à mesure de l’aventure. Des cases pourront ainsi devenir des murs infranchissables une fois passé dessus ou encore des « bumpers ». Là encore, je ne vous révèle pas toutes les surprises attendues mais sachez que les niveaux gagnent vite en intensité et en complexité.

Jamais insurmontable, faisant toujours fonctionner vos réflexes et votre matière grise,
la difficulté croissante se veut accessible. vous trouverez toujours le moyen d’atteindre un checkpoint ou d’appréhender un piège à chaque mort.

Si le jeu s’apparente à un « Die and Retry », il parvient à ne pas être frustrant.
Le titre comporte plus d’une centaine de niveaux répartis en dix secteurs pour le mode histoire.
Tous les niveaux sont rejouables et à l’issue de chacun, en fonction de votre temps, de votre nombre de mort, du nombre d’items ramassés( … ) vous débloquerez différents éléments, assurant une bonne durée de vie à ce mode de jeu.

Test du jeu Cyber Protocol réalisé sur Nintendo Switch

 

Ça va flasher chérie !

Vous l’aurez remarqué, le style du jeu se veut très flashy avec des néons qui clignotent, des explosions pixelisées et des couleurs vives.
Si le titre sera forcément à déconseiller aux épileptiques – pour les amateurs de néo-retro, c’est du caviar.

Avec une fluidité constante et une action qui reste lisible malgré les éléments présents à l’écran (un dé-zoom est d’ailleurs accessible par simple pression d’une touche pour avoir un peu de recul sur l’action), la Switch encaisse sans broncher tout ce qui se passe à l’écran.

Le style des menus s’apparente à un terminal informatique tel qu’on en retrouve dans certaines distributions Linux avec peu de couleurs et des formes très basiques, renforçant le côté rétro-kitch du titre.
De même, l’image est légèrement étirée aux quatre coins de l’écran pour donner l’illusion d’un vieil écran cathodique avec l’effet de scanline si cher à une époque (celle des traits horizontaux dûs au rafraîchissement de l’image). Du caviar je vous dis !

 

Seul, à deux, à trois, à quatre ou contre le monde entier

En plus du mode histoire évoqué précédemment, Cyber Protocol dispose d’un mode arcade jouable de un à quatre joueurs sur la même console.

Proposant un mode easy (vies illimitées, checkpoints et niveau sélectionnable) et un mode hard (nombre de vies limité, absence de checkpoints et niveaux aléatoires), il allonge la durée de vie du titre en ajoutant du challenge. Car si vous êtes en mesure d’affronter vos amis en easy, le mode hard vous permettra d’inscrire vos meilleurs scores dans le classement mondial du titre.

Test du jeu Cyber Protocol réalisé sur Nintendo Switch

 

Préviens les voisins et monte le son !

Dernier point et non des moindres, Cyber Protocol dispose d’une bande son formidable. Mélange de synthwave et de sons 8-bits, les amateurs du genre seront aux anges.

Si des pistes supplémentaires sont déblocables, on regrette qu’il n’y en ait pas plus. La musique colle parfaitement à l’ambiance et on regrette que l’OST ne soit pas disponible à la vente.

Condition du test : Les captures d’écran sont issues du press-kit officiel, le test a été réalisé à la fois sur grand écran avec la sono à fond et en mode portable/chill sur nintendo switch à partir d’une version gracieusement fournie par le studio de développement.
Aucun androïde n’a été blessé lors de la réalisation de ce test et la police n’a pas eu à intervenir pour tapage nocturne.
Une petite perle de cette fin d’année
Que ce soit par son gameplay simple et diablement addictif ou par son ambiance de folie, CYBER PROTOCOL est à n’en pas douter un must-have de la scène indépendante de cette fin d’année sur la console hybride de Nintendo. Loin des grosses productions, le titre se veut accessible et procure un plaisir immédiat. Au passage, la légèreté du titre vous permettra de battre des records d'autonomie en mode portable. Au prix (9,99€), je ne peux que vous recommander de vous jeter dessus.
Note des lecteurs4 Notes9.3
Les plus
Un concept simple et addictif
La direction artistique sublime
La bande son excellente
Les moins
On aurait aimé plus de morceaux pour la bande son
… et c’est tout !
8.5
Newsletter