Montre connectée Withings Steel HR Sport

Withings Steel HR Sport : Sportive jusqu’au bout des aiguilles

Repassé sous pavillon français, Withings ne compte pas enfiler des perles et nous le prouve avec deux nouvelles sorties produits successives que sont la montre connectée hybride Steel HR Sport et le tracker Pulse HR. Des dispositifs pas vraiment nouveaux mais certains arguments convaincants viennent naturellement étancher ma soif d’objets connectés.

Il me fallait donc opérer un choix et puisque je compte prendre des résolutions avant l’heure, mon dévolu s’est porté sur la Steel HR Sport – histoire de surveiller mon petit cœur de quadra et de reprendre le sport après une longue traversée sur les sentiers de la « glanditude » !
Alors ce suffixe « Sport » assume-t-il son statut et surtout cette montre connectée hybride est-elle à la hauteur ?

 

Le plus important n’est pas de gagner mais de traquer

La concurrence sur ce segment de marché est rude et marquer des points avec quelques nouveautés semble désormais inévitable. Très ressemblante à sa grande sœur sur le fond, ce nouveau modèle arbore un design typé « Sport » doté d’un boitier plus fin en acier inoxydable anthracite de 40mm et un bracelet en silicone. Très légère, la montre ne fait pas cheap pour autant, bien au contraire. Un sentiment de robustesse émane immédiatement la tocante au poignet.

Le bracelet est plutôt une belle surprise. Jouant sur le côté hybride de la montre, ce dernier offre un très bon compromis entre son usage au quotidien et son utilisation lors d’activités physiques. S’ajoute la granularité des trous (21 points de serrage) qui permet à la montre de s’adapter au poignet de façon très confortable. Il s’avérera peut-être un long pour les petits poignets. Le silicone renforce la sensation de légèreté globale mais on peut s’interroger sur sa longévité !?

Bien entendu, il vous sera possible de choisir parmi 3 bracelets cuirs et 4 en silicone moyennant une poignée d’euros supplémentaires.

Montre connectée Withings Steel HR Sport

Et puisque l’on est dans la customisation, le cadran de la montre se décline en blanc ou en noir. Le modèle blanc offre une meilleure lecture des aiguilles à l’instar de la version noire qui elle mise plutôt sur la discrétion de l’écran OLED.

Le packaging très propre contient la montre accompagnée du câble de recharge magnétique et un petit guide de démarrage totalement inutile – l’ensemble se passe depuis l’application mobile Health Mate qui agrège les produits Withings et leurs fonctionnalités.

L’installation, Bluetooth oblige, est simple et rapide et se passe donc de commentaire. Il suffit de suivre le didacticiel depuis l’application préalablement installée sur votre smartphone et le tour est joué.

 

Jamais à bout de souffle

Comme la plupart des dispositifs de ce type et c’est un reproche que je fais de façon récurrente, le câble de recharge USB est orphelin et ne dispose pas d’adaptateur secteur. Pas grave en soi mais l’économie de l’accessoire compte tenu du prix (199,95€) n’est pas justifiée.

Restons sur la recharge et glissons vers l’autonomie – l’un des points fort de cette Steel HR Sport. Après 20 jours et rechargée à 88%, la monte tourne encore avec 35% de batterie restante. J’utilise le mode entraînement deux fois par semaine, le réveil 5 jours par semaine, les notifications mobiles (réseaux sociaux, appels et SMS) et l’hypocondriaque que je suis, checke son activité cardiaque 50 fois par jour.

Les 25 jours estimés par Withings sont donc parfaitement respectés voire bien au-delà. Un fait très appréciable… Chapeau les gars !

Notez que si la Steel HR Sport ne peut être chargée, un mode « Économie d’énergie » vient prendre le relais offrant un rab’ de 20 jours supplémentaires.
Bien entendu, il faut consentir à quelques concessions, seules l’heure et le suivi d’activité resteront disponibles.

 

Un bouton, un écran, moultes possibilités

Comme la Steel HR, ce nouveau modèle dépasse les frontières de l’hybride en embarquant un petit écran OLED de notification accompagnant le traditionnel cadran analogique avec les aiguilles des heures et des minutes et un autre secondaire indiquant la progression quotidienne.

Sans action de notre part, l’écran affiche les notifications mobiles (applications, appels, messages) personnalisables depuis l’application mobile Health Mate. La montre émet également une petite vibration pour nous alerter.
D’ailleurs, je reçois avec un temps d’avance les notifications sur la montre avant de les avoir sur le smartphone.

La lecture et le défilement des informations se font très bien. Notez qu’un message ne n’affichera pas dans son intégralité mais seuls les 40 premiers caractères seront défilés.

La fréquence cardiaque avec la montre connectée hybride Withings Steel HR Sport

En pressant l’unique bouton situé sur le côté droit, l’écran OLED permet d’obtenir l’heure et la date, la fréquence cardiaque en instantanée, le nombre de pas, la distance parcourue, les paramètres de réveil (un appui long débraye ou enclenche la fonction) et le niveau de batterie.

En exerçant un appui prolongé sur ce même bouton, je démarre le mode entraînement. Plusieurs appuis successifs me permettent de faire défiler 5 activités parmi une trentaine proposée : du Baseball à la Zumba en passant par la marche à pied, le running, les sports de raquettes et j’en passe. La natation fait bien entendu parti du game puisque la montre est étanche jusqu’à 50 mètres.

Cette fonction est un vrai plus et justifie le côté sportif revendiqué par la marque.
Une fois le mode entraînement lancé, j’obtiens depuis l’écran OLED le temps de ma session, un relevé en continu de ma fréquence cardiaque, le nombre de calories brûlées. Des données qui seront constamment affichées tout au long de l’activité.

La séance terminée, j’appuie longuement sur le bouton pour signaler à la montre la fin de la session.

Montre connectée Withings Steel HR Sport

Une autre fonctionnalité vient faire son entrée en la présence d’un mode GPS.
Attention, il n’y a pas GPS intégré puisque la fonction est déportée sur le mobile.

Lorsque vous choisissez un mode d’entrainement de type course à pied, le GPS du mobile s’enclenche. L’application permet ensuite de tracer votre trajet, fournir les calories consommées, la moyenne cardiaque avec le suivi en continu, le dénivelé et le fameux indice VO2 Max, un marqueur de forme général calculé à partir de la fréquence cardiaque, des données de la séance et de l’âge.
Très pratique, cet indice permet de se situer et de se challenger si votre VO2 Max est limite comme le mien !

Pour le reste, tout se passe depuis l’application mobile qui est, on peut le spoiler sans problème, toujours aussi exemplaire.

 

L’application au cœur de l’expérience

Agissant en qualité d’hybride, cette Steel HR Sport doit nécessairement s’interfacer avec l’application mobile Health Mate (compatible iOS et Android) pour synchroniser et analyser l’ensemble des données recueillies. Cinq, c’est le nombre de jours de données que vous pourrez cumuler sans synchronisation.

L’application qui agrège l’ensemble des produits de la marque est toujours aussi efficace. Elle avait subit un petit lifting tout en sobriété en passant sous la tutelle de Nokia. Ici on retrouve l’esprit.

L’onglet « Journal » permet d’obtenir une synthèse de l’historique de toutes les données recueillies. En plus de disposer de la montre, j’utilise au quotidien la balance connectée Body. L’application regroupe ainsi toutes les données de chaque appareil.

Concernant la Steel HR Sport, Health Mate consigne le nombre de pas ainsi que le pourcentage d’objectif quotidien, le rythme cardiaque moyen (mesure effectuée toutes les 10 minutes) et le temps de sommeil.
Un clic sur chaque donnée vous donne un aperçu complet de la journée.

L'application Health Mate

Après plusieurs semaines d’utilisation, force est de constater que le suivi d’activité et de sommeil sont très affinés.
C’est peut-être plus flagrant sur le suivi de sommeil qui réalise des analyses criantes de vérité.
Un score sur 100 vous donne un aperçu de votre nuit. Il s’agit d’un indice basé sur la durée de la nuit, les cycles léger et profond, la régularité et les éventuelles interruptions. Le rythme cardiaque moyen est également indiqué avec le mini et le maxi.

Toujours dans l’onglet « Journal », on retrouve nos sessions relatives au mode « entraînement ». En développant, j’accède par exemple à ma séance de squash avec sa durée, le nombre de calories consommées, le graphique et les zones de mon activité cardiaque. Une bonne façon d’apprendre à se connaître mais aussi et surtout de quantifier sa progression dans le temps.

L'application Health Mate

L’onglet « Appareils » regroupe les settings de la montre. Les notifications (appels entrants, messages, calendrier) et notamment le choix des applications mobiles se font par ce biais.
De la même manière, il est possible de personnaliser les entraînements. Rappelez-vous, vous pouvez lancer votre séance parmi cinq activités depuis la montre. Ces dernières peuvent être sélectionnées et organisées pour plus de facilité.
L’ordre des données à afficher depuis l’écran OLED peut être modifié.

Un mode « Alarme » est également présent toujours depuis cet onglet. La montre vibrera pour vous réveiller. La fonctionnalité est efficace mais n’ayant pas de système de rappel (la fameuse fonction snooze), il m’est arrivé de ne pas sentir la vibration.

Withings : Montre hybride connectée Steel HR Sport

En bref

Withings revient de la meilleure des manières en proposant un produit qui tient ses promesses. La montre disponible au tarif de 199,95€ est certes dans la fourchette haute mais le rapport qualité/prix justifie ce positionnement.
Personnellement je l’ai adopté !

 

Verdict
Assurément sportive et totalement hybride, tous les critères sont là ou presque : son look, le capteur HR, ses modes d'entraînement,... Certes le manque d'un vrai GPS peut lui faire défaut, mais cette montre hybride par son autonomie et sa polyvalence se place comme un modèle de choix pour les désireu.x.ses d'appareils de ce calibre.
Installation
Application
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Interêt
Note des lecteurs1 Note4.5
Les plus
Son design sportif, racée mais sans ostentation
A la juste frontière entre l'hybride et le connecté
Plus de 25 jours d'autonomie
Les notifications depuis l'écran OLED
L'application toujours aussi exemplaire
La pertinence des données recueillies
Les moins
Pas de GPS intégré
Les aiguilles non phosphorescentes
Le prix
4.6
Plus d'articles
Welt, la ceinture connectée smart et élégante