Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

Xiaomi Mi True Wireless, les écouteurs qui murmurent… tout court

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

J’ai repris « le sport » malgré une motivation en berne.
Le meilleur pouvoir dopant me concernant n’est pas chimique mais sensoriel. Un peu de musique dans les esgourdes en fonction du mood du jour et je suis d’attaque pour une petite séance.

Pour nourrir cette motivation et l’entretenir, des écouteurs sans-fil me semblaient donc la meilleure alternative.
Épris par les produits Xiaomi (langue de bois pour dissimuler mon côté pingre), mon choix s’est tourné vers les intra-auriculaires Mi True Wireless de la marque. Réduction de bruit active, commandes tactiles, son HD, tout est fait pour nous cueillir.
Est-ce vraiment le cas après plusieurs heures de vélo elliptique ?

« Heyyy mais on dirait des… ». Alors oui d’accord, les écouteurs Mi True Wireless de chez Xiaomi sont fortement inspirés des Airpods de la firme à la pomme. Pourtant le produit est en substance foncièrement différent. J’ai donc jugé utile de vous signaler dès maintenant que ce test sera focalisé exclusivement sur les écouteurs Xiaomi et ne souffrira d’aucune comparaison avec le produit d’Apple.

 

J’crois que tu as quelque chose dans l’oreille !

Le design qui a fait l’objet d’une conspuation éphémère lors de la sortie des Airpods et « repris » par Xiaomi reste encore une fois efficace.
Les Mi True Wireless sont discrets, compacts et surtout très légers – un confort global tout à fait acceptable les écouteurs en place.

Puisqu’il s’agit d’intra-auriculaires, des adaptateurs en silicone de différentes tailles sont fournis permettant une bonne tenue en fonction de votre conduit auditif.
Notez que la morphologie des écouteurs et notamment la tige (qui pour ma part épouse bien mon oreille) pourrait pour certain.e.s être un peu moins confortable voire dans certains cas un frein pour une bonne mise en place des écouteurs.

Je vous conseillerais donc, si vous avez l’occasion, de les essayer afin de s’assurer d’une bonne isolation passive. Nous verrons pourquoi plus bas !

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

Le boîtier accueillant les écouteurs et officiant tel un chargeur est lui aussi compact. Cette dextérité qui fait de moi un piètre guitariste met à mal ma faculté à extirper les écouteurs aimantés dans leurs inserts. Rien de bien frustrant au demeurant.

Rechargé via un port USB-C (cordon fourni), cet étui ne dispose pas de la recharge sans fil Qi. Dommage !

J’ajouterai pour conclure avec la conception que ces écouteurs Xiaomi sont très résistants et de bonne facture. Tombés à maintes reprises, le fonctionnement des Mi True Wireless ne s’est pas vu altéré.

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

 

Let the Music Play

L’installation et le fonctionnement des Mi True Wireless se font sans encombre.
L’absence d’application mobile dédiée rend l’ensemble moyennement didactique. Et pourtant l’utilisation des écouteurs est très intuitive.

L’appairage Bluetooth avec une source (iOS et Android) se fait via l’unique bouton disponible sur le boîtier et en quelques secondes.
Petite mention spéciale sur cette connectivité Bluetooth. Je n’ai jamais constaté de décrochage et je trouve la portée assez conséquente pour avoir tester d’autres dispositifs de cet acabit.
C’est vraiment agréable de se balader sur un plateau de 200m² sans devoir systématiquement avoir son portable en poche.

L’ouverture du boîtier connecte automatiquement les écouteurs à la source environnante préalablement appairée.
En découvrant les écouteurs, on constate la présence d’une petite LED blanche sur chaque nous indiquant discrètement leur recharge.

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

Si en les ôtant de l’étui cette petite lumière clignote, il se peut que votre séance soit vite écourtée par manque de batterie. Pour avoir une notion plus précise de l’état de charge, vous pourrez vous référer au smartphone auquel les écouteurs sont appairés. Vous verrez apparaître le niveau en pourcentage dans les paramètres bluetooth.
Notez que c’est dépendant de votre smartphone. Avec un Samsung S7, le niveau ne sera pas renseigné.

Chaque écouteur dispose d’un capteur infrarouge permettant de mettre l’écoute en pause lorsque l’un d’entre eux est retiré de l’oreille. Aucune veille instantanée n’est en revanche mise en place afin d’économiser un peu de batterie. Laissez traîner un écouteur en dehors du boîtier et l’autonomie fondra comme neige au soleil.
C’est après 30 minutes sans interaction que les écouteurs rentreront en mode sommeil.

Le capteur fonctionne à sens unique. Il ne reprendra pas la lecture si vous remettez l’écouteur.
Il faudra utiliser les commandes tactiles disponibles sur la surface plate des écouteurs pour relancer la lecture.

Des contrôles appréciables mais malheureusement sous exploités. Tapez deux fois sur l’écouteur de droite vous permet de mettre en pause, reprendre la lecture ou décrocher un appel entrant.
Deux taps sur celui de gauche lance Google Assistant ou Siri. Un appui de 3 secondes démarre la réduction de bruit active et… c’est tout !

Impossible de régler le volume ou encore (et surtout) de zapper une piste audio.
On regrettera donc une application permettant la personnalisation de ces contrôles.

Ce manque pourrait être comblé par l’utilisation de Google Assistant ou de Siri me direz-vous… Vous m’accorderez que parfois le geste est plus approprié que la parole (surtout dans une salle de sport bondée :))

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

La réception d’appel via un smartphone fonctionne parfaitement. La restitution de la voix est bonne et parfaitement audible. Les micros font le job pour votre interlocuteur même s’ils capteront les bruits environnants.

 

Un complot des platistes !?

La première écoute et les suivantes nous laissent sur un sentiment de planitude totale (pour ne pas dire platitude).
Présentes, les basses (induites par le fait que les écouteurs soient des intra-auriculaires) manquent cruellement de profondeur et de précision. Les mediums s’en sortent sans éclat quand les aigus tentent vainement de se démarquer.
Bref se pointe une sensation brouillon, un gloubi-boulga sonore assez décevant, qu’importe le style musical distillé.

Là encore ce type d’appareil ne s’associe pas à une application dédiée et ne permet donc pas une égalisation pour combler cette linéarité.
La restitution sonore de ces écouteurs souffre d’une absence de chaleur et de rondeur.
Paradoxalement, on obtient malgré tout une forme d’équilibre puisque qu’il n’y a aucun surdosage.

La puissance n’est pas énorme mais qu’importe, les écouteurs ne sont pas faits pour vous vriller les tympas.
Petite note positive, à fort volume la distorsion n’intervient que très rarement.

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

 

Réduction ! Vous voulez dire promotion ?!

Pour rappel ou simple information, la réduction de bruit active permet de transmettre aux écouteurs un signal sonore modifié permettant la réduction des bruits environnants. Schématiquement et dans le cas des Xiaomi, la piste audio écoutée sera moulinée avec les bruits extérieur captés par les micros « haute sensibilité » des écouteurs. Cette même piste sera ensuite restituée dans vos oreilles sans « les bruits de fond ».

Dans une salle de sport, la réduction active n’a que peu d’intérêt. Mais dans la rue, les transports en commun, cette fonctionnalité peut s’avérer très utile.

Outre fusiller l’autonomie des écouteurs, la réduction de bruit proposée par Xiaomi est tout simplement inefficace.
Elle opère de façon beaucoup trop légère pour que la fonction soit de fait pertinente.

Pire, cette promesse non tenue met en exergue les petites faiblesses du pouvoir isolant des écouteurs. L’isolation passive de ces intras est moyenne. Il vous faudra bien les enfoncer… sans que cela suffise.

 

Plus c’est long, plus c’est bon

Le boîtier servant à la fois d’étui et de centrale de recharge utilise des aimants à charge magnétique pour délivrer aux écouteurs (en fonction de leur utilisation et du niveau volume) une autonomie d’environ 10 heures.

Il suffira de recharger l’étui (via le port USB de type C) pendant 5 min pour obtenir près de 30 minutes d’utilisation et une bonne heure sera nécessaire pour réaliser trois charges complètes des écouteurs.

Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi

Durant les divers tests que j’ai pu effectuer, l’autonomie varie entre 10 heures et 11 heures et 30 minutes soit plus de 3 heures par charge. Activez la réduction de bruit et vous perdrez une heure d’autonomie par charge.

Je n’ai pu tester les limites en mode appel. Si vous avez des retours à ce sujet, n’hésitez pas à laisser un commentaire.

 

Condition du test : Test réalisé avec un produit gracieusement fournis par Xiaomi France durant de longues séances de torture sur un vélo qui ne ressemble en rien à un vélo.
Test des écouteurs sans-fil intra-auriculaires de chez Xiaomi
Xiaomi Mi True Wireless, les écouteurs qui murmurent… tout court
Verdict
J'admets avoir été déçu par ces écouteurs True Wireless de chez Xiaomi. L'ensemble est bien conçu et de très bonne facture mais le manque de contrôle, la promesse de la réduction de bruit non tenue et surtout la qualité audio plus que moyenne participent grandement à cette désillusion.

A mon sens, ces écouteurs devraient s'accompagner d'une application mobile dédiée permettant d'égaliser le son et surtout d'offrir à l'utilisateur la personnalisation des commandes tactiles.

Si vous n'êtes pas un.e audiophile exigeant.e, les arguments du prix plutôt mini (79.99€), du confort global et d'une autonomie satisfaisante sont parfaitement recevables pour motiver un achat.

Je suis convaincu que ces écouteurs sont une erreur de jeunesse (surtout de la part de Xiaomi qui fait d'excellents produits) et persuadé qu'une belle itération comblera les manques pour s'offrir un produit digne de la marque.
Installation / Prise en main
Design
Ergonomie
Audio
Fonctionnalités
Interêt
Les plus
Design discret, écouteurs très légers et de bonne facture
Le prix
Le retrait d'un écouteur pour mettre en pause (capteur IR)
Connectivité Bluetooth à saluer
Les commandes tactiles...
Les moins
... l'impossible personnalisation des commandes tactiles
L'audio sans véritable caractère
Pas d'application dédiée
La réduction de bruit active totalement inexistante et énergivore
Isolation passive moyenne
2.7

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Installation / Prise en main
Design
Ergonomie
Audio
Fonctionnalités
Interêt
Note finale

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
Wiz, lampes et ampoules connectées
La bonne lumière au bon moment avec WiZ