Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

Sennheiser CX True Wireless, le prix du compromis… presque sans compromis !

Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

La bataille fait rage dans le monde des écouteurs sans-fil. L’offre pléthorique le prouve et chaque fabricant doit rivaliser d’innovations et composer avec de plus en plus d’acteurs qualitatifs aux politiques tarifaires agressives.

Au final tout est une question de compromis. Il faudra trouver l’équilibre entre la qualité des haut-parleurs et des micros, le confort, l’autonomie, les technologies embarquées et le prix pour dénicher les écouteurs qui répondent le mieux à vos besoins et vos moyens.
Sur le segment des True Wireless, Sennheiser tente à sa manière de niveler tous ces critères d’adoption en dévoilant les CX True Wireless.
Initiée par les CX 400BT, la démarche de Sennheiser est ainsi d’apporter toute l’expertise et la technologie audio de la marque allemande à des écouteurs sans-fil, sans-chichi et dorénavant abordables.

Alors avec leur prix nettement réduit (129€), des basses boostées nativement et une autonomie revue à la hausse, ces CX True Wireless peuvent-ils rivaliser avec les ténors du genre et peut-être même détrôner les prestigieux Momentum TW2 ?

 

Bonnet blanc, blanc bonnet ?

Trouvant maintenant les CX 400BT à moins de 100€, on pourrait se demander si ces CX True Wireless sont légitimes. Et si ces écouteurs étaient juste un prétexte orchestré par Sennheiser pour réajuster leur prix sans pour autant les itérer ?
D’autant que visuellement, peu de choses différencient les deux modèles.

On retrouve la même conception avec des écouteurs plastiques d’excellente facture et très légers (6g l’écouteur) compte tenu du volume.
Ces CX comme la gamme des True Wireless de la marque ne sont pas des plus sexy mais une fois à l’oreille, ces intra-auriculaires s’inscrivent parfaitement dans le pavillon minimisant ainsi leur taille. Le confort et leur maintien reste inchangés, les écouteurs disposent d’une bonne tenue sans pression désagréable après de longues heures d’écoute.
Comme les modèles précédents, ils seront livrés avec 3 paires d’embouts en silicone (XS, S et L) pour maximiser ce confort et cette tenue. Même si ce n’est pas leur vocation première, ils restent taillés pour les sportifs.

Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

Calqués sur les CX 400BT, ces nouveaux bourgeons aux rondeurs cubiques se veulent plus discrets puisqu’ils s’enrobent cette fois d’une finition mate – seul le logo dispose d’un flocage brillant sur la surface tactile de chaque écouteur. Sachez qu’une version blanche est également disponible.

Si l’on continue ce jeu des 7 différences, l’étui de rangement/recharge (port USB-C) est également identique – suffisamment compact pour tenir dans une poche (59 x 33.8 x 42.3 mm).
Il voit en revanche la disparition du bouton permettant aux CX 4000BT d’obtenir un aperçu de l’état de la batterie via une petite led située à l’arrière du boitier. Dorénavant, il faudra ouvrir l’étui pour avoir cet indicateur et la led se situe désormais à l’avant du boîtier.

Etui de recharge des CX True Wireless de chez Sennheiser

Les défonces dans le boitier et le form factor des écouteurs sont juste parfaits pour les extirper de l’étui.
Lors de mon test des CX 400BT, j’avais reproché un côté cheap à l’ouverture du boitier. Je trouve la charnière de ce nouveau modèle plus robuste avec un petit arrêt en fin de course qui permet de ne pas refermer le boiter à la moindre secousse.

En découvrant tout cela au déballage, ma suspicion de faire passer du Canada Dry pour du Whisky semblait de plus en plus se confirmer. Sennheiser se jouerait de nous en proposant de nouveaux écouteurs simplement amputés d’une belle poignée d’euros ?!

J’avais tort ! Un blasphème pour l’amoureux objectif de la marque que je suis.

Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

 

Compromis, choses dues

J’avais tort effectivement car les différences n’étaient pas nécessairement là où on les attendait.
Alors oui, ces écouteurs, comme leur grand frère, ont subit la même cure d’amaigrissement technologique avec l’absence d’une ANC (réduction de bruit active), d’un capteur infrarouge de port et de la fonction Transparent Hearing.
En revanche, ils comblent les lacunes des CX 400BT en distillant nativement des basses gonflées savamment dosées, en disposant d’une meilleure autonomie et en s’offrant la certification IPX4… Le tout en conservant les qualités audio de la marque et le confort d’écoute.

Vous vous rappelez de cette histoire d’équilibre contée en intro. Et bien nous y sommes.
Avec ces CX, Sennheiser coche toutes les cases en livrant l’essentiel à savoir une signature sonore singulière et très peu égalée – avec de surcroit une connectivité Bluetooth 5.2 infaillible et le support des codecs SBC, AAC, aptX™. La portée du signal est d’ailleurs excellente. Pas d’interruption jusqu’à 100 mètres en champs libre et pas de souci en passant d’un étage à un autre.
Pour la petite anecdote, c’est la première fois avec des écouteurs Bluetooth que je peux tondre ma pelouse en laissant le smartphone à l’intérieur et ce sans interruption de musique ou d’appel.

A propos de la connectivité, chaque écouteur peut désormais fonctionner en mono quand les modèles précédents exigeaient que l’écouteur droit soit connecté au smartphone pour envoyer le signal à l’écouteur gauche.

Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

Alors les absences sont-elles des compromis ?
Pour ces CX TW, pas forcément !
Soyons honnêtes, le Transparent Hearing est certes une fonction à la fois efficace et utile mais elle ne justifie par un gap de prix.
De plus, la qualité de la réduction passive de ces écouteurs est saisissante. Une bonne réduction de bruit active n’apporterait que peu de confort dans beaucoup de situation.
Et finalement tout miser sur l’audio avec une expérience utilisateur très satisfaisante, n’est-ce pas ce que l’on attend d’écouteurs Bluetooth ?!

Malgré tout, quelques petits regrets hérités des modèles précedents persistent. Le Bluetooth n’est pas multi-point, le boitier de recharge ne dispose toujours pas de la recharge Qi (sans-fil) et l’absence du capteur optique de port permettant l’arrêt de la lecture d’une piste lorsque l’on retire un écouteur de l’oreille est toujours très apprécié.

 

La signature Sennheiser à prix mini

Côté audio, pas concession. Les CX True Wireless disposent des mêmes transducteurs TrueResponse de 7mm que la gamme des True Wireless de la marque allemande.
En revanche Sennheiser pousse les basses sur ce modèle pour plus de présence et d’équilibre avec un Bass Boost nativement exploité.
Clairement cela se ressent. J’avais constaté une petite baisse de régime chez les CX 400BT.

Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

Ici l’audio est toujours aussi « clean « , détaillé et équilibré sans ostentation. Cette « surdose » de basses renforce cet équilibre et vient conforter les médiums toujours aussi parfaits. J’ai constaté une petite baisse des aigus qui pour le coup fait disparaître ce sentiment de sibilance (sifflement) que l’on pouvait ressentir avec les modèles précédents sur certains titres.

Globalement la qualité audio est respectée presque sublimée avec ce complément de basses. Enveloppant, le son bénéficie d’une belle rondeur et d’une belle amplitude qui réchauffe la signature sonore de la marque.
Vu la qualité de l’isolation passive, inutile de pousser les écouteurs dans ses retranchements mais si vous deviez monter sévèrement le volume, sachez que ces écouteurs intra-auriculaires envoient fort. On ne perçoit aucune distorsion du son.

 

L’appel à un ami

Ici l’expérience audio est toute autre.
Dépourvus de contrôle actif du bruit, les deux micros font le job lors de vos appels téléphoniques avec une captation et une restitution plutôt justes. Nous n’avons pas l’impression d’avoir affaire à une autre personne.
Reste que si vous vous trouvez dans des environnements bruyants, votre interlocuteur devra tendre un peu plus l’oreille voire parfois vous faire répéter.

Pas de miracle donc de ce côté, les CX True Wireless ne font pas d’éclat mais reste fonctionnels.

Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser

 

L’application mobile : simple mais efficace

Tout comme la gamme existante d’écouteurs Bluetooth, les CX TW peuvent être appairés et customisés depuis l’application mobile Smart Control (compatible iOS et Android). Vous pourrez d’ailleurs y agréger l’ensemble de vos écouteurs si vous disposez de plusieurs modèles Sennheiser.
L’application Sennheiser Smart Control installée, l’appairage des écouteurs se fait en un clin d’oeil et comme à l’accoutumée en maintenant pressées quelques secondes la surface tactile de chaque écouteur. La connexion des écouteurs à l’application se fait presque instantanément.

Depuis l’app, on retrouve ainsi la personnalisation des commandes tactiles. On peut ainsi réassocier leur contrôle au besoin.
Nativement, les fonctions sont définis comme suit :

  • Une tape sur l’écouteur gauche permet de lancer ou mettre en pause la piste en cours,
  • une double tape joue le morceau précédant,
  • une triple tape lance l’assistant vocal

Idem pour l’écouteur droit

  • Une tape permet la pause et la lecture de la piste,
  • une double tape joue le morceau suivant,
  • une triple tape lance l’assistant vocal

Notez qu’en maintenant un appui sur l’écouteur gauche, vous pourrez réduire le volume et l’augmenter en effectuant la même opération avec le droit. Ces commandes tactiles peuvent être désactiver au sein de l’application.

Devenus standard, l’application Smart Control propose également l’égaliseur ergonomique et un autre plus standard par bande de fréquence (basses, mediums, aigus).
L’égaliseur ergonomique est toujours symbolisé par un slider que vous viendrez modifier d’un doigt sur la surface totale de votre smartphone.
L’option reste toujours fun, bien conçue et fait le job même si beaucoup préférerons affiner le son via les bandes de fréquence.

L'application mobile Smart Control dédiée aux CX True Wireless de Sennheiser

Depuis l’application, vous serez également en mesure de définir le temps de mise hors tension automatique (jamais, 15, 30 ou 60 minutes).

Pour le test, j’ai dû télécharger la dernière version du firmware des écouteurs afin d’obtenir la personnalisation des commandes tactiles et corriger certains bugs. Si tel est votre cas, prévoyez du temps !
La mise à jour a été installée en 1 heure moyennant un échec en cours de téléchargement.

 

L’autonomie améliorée

La course à l’autonomie est de rigueur pour ce type de dispositif. Elle est clairement devenue un critère d’achat.
Sennheiser l’a compris et à force d’itération, la marque allemande semble avoir améliorée sa recette. D’autant qu’aucune réduction de bruit active viendra, pour ces CX TW, taper dans les ressources.

Sennheiser annonce ainsi 9 heures d’autonomie sans recharge pour ces écouteurs. Le boîtier permettrait 18 heures supplémentaires d’écoute atteignant ainsi les 27 heures d’autonomie si vous n’avez aucun moyen de recharger les écouteurs.

Promesse quasi tenue puisque j’ai constaté une autonomie en moyenne de 8h20 en configuration de « base » (codec AAC, sans égalisation dans l’application, le smartphone à environ 1 mètre et le volume à 40%).
Bien entendu en utilisant l’aptX, cette autonomie est revue à la baisse avec une perte moyenne entre 1h et 1h30 selon les usages sur ces 8h20 constatées.

Les CX True Wireless disposent donc d’une autonomie très confortable.

 

Conditions de test: Test réalisé à partir d’un produit gracieusement fourni par Sennheiser. Ces écouteurs sont devenus mes compagnons de tonte. Ils rendent la pratique nettement plus supportable (dit-il à mi-saison).
Test des écouteurs CX True Wireless de Sennheiser
Sennheiser CX True Wireless, le prix du compromis… presque sans compromis !
Avec ou sans compromis ?!
Au-delà des qualités audio indéniables de la marque, la force de Sennheiser est avant tout sa singularité face à un marché devenu de plus en plus difficile.

Preuve en avec ces CX True Wireless qui sont, à mon sens, le symbole de l'équilibre. Pas de chichi mais disposant de l'essentiel, sans compromis sur l'audio et proposés à un prix devenu désormais abordable, ces écouteurs confortables sont taillés pour les audiophiles et les amoureux de la musique en règle générale.

Certes il y a des manquements (l'absence d'ANC, du capteur optique et du Transparent Hearing) mais les quelques améliorations dont le bass boost et l'autonomie font de ces intra-auriculaires un choix de qualité et je dirais même de raison.

Ce ne sera pas suffisant pour éclipser les Momentum TW2 en revanche même avec une forte réduction de prix des CX 400BT ces jours-ci, je vous conseillerais plutôt d'investir dans ces nouveaux CX TW.
Audio
Confort et tenue
Fonctionnalités
Connectivité
Autonomie
Les plus
La signature sonore rarement égalée
Le Bass Boost loin d'être anecdotique
L'autonomie
Le rapport qualité/prix : 129€
La personnalisation des commandes tactiles
La certification IPX4
Le confort d'écoute et l'excellente tenue
Les moins
Le régime technologique (pas de capteur de port, ni d'ANC, ...)
Le form factor des écouteurs un poil imposant
4.5

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Restons connectés !!
L'actualité des objets connectés en un clin d'oeil dans votre boîte.