DJI Mini 2, le drone poids plume qui a du punch

DJI Mini 2, le drone poids plume qui a du punch

Depuis plusieurs années, DJI martèle le marché du drone et malmène la concurrence en offrant une gamme toujours aussi performante et étoffée. Fidèle à cette politique, la firme chinoise nous propose une nouvelle itération de son DJI Mini.
Un modèle deuxième du nom qui voit l’arrivée de la vidéo 4K/30FPS et l’abandon du protocole de transmission WiFi au profit du OcuSync 2.0 pour une meilleure portée et une plus grande fiabilité en vol – le tout dans une monture toujours aussi compacte de 242g.

 

Petit mais costaud

DJI Mini 2, le drone poids plume qui a du punch
© DJI
Pour justifier cette V2, DJI ne joue pas la carte du régime pain sec mais décide plutôt de pousser la techno embarquée.
Peu ou prou calqué sur le même format que son ainé et toujours pliable, ce DJI Mini 2 se dote d’une caméra 12 megapixels fixée sur une nacelle stabilisée 3 axes offrant des vidéos 4K / 30 images par seconde (contre 2,7K pour le premier modèle).
Un zoom X4 (dispo uniquement en full HD) est également de mise afin de réaliser des prises photos/vidéos sans devoir perdre de l’attitude.
Une fonctionnalité qu’il faudra malgré tout juger sur pièce puisqu’une perte de qualité devrait être opérée.

Pour muscler les performances tout en gardant sa ligne, le drone s’est offert de nouveaux moteurs plus véloces et étonnamment moins énergivores (le drone disposerait d’une autonomie de 31 minutes dixit la marque).
Ce DJI Mini 2 peut ainsi réaliser des vols soumis à des vents de niveau 5 et peut décoller à une altitude de 4000 mètres max.

 

Y’a-t-il un créateur dans le drone ?

Que vous soyez pilote débutant ou confirmé, DJI s’est toujours échiné à optimiser et simplifier l’expérience de pilotage grâce aux multiples fonctions intelligentes embarquées dans ses engins. Pas d’exception pour ce DJI Mini 2, le pilotage se veut également plus simple et intuitif grâce à la fonction RTH (retour au point de départ), à la précision du vol stationnaire et au décollage automatique.

La simplicité s’exprime aussi lors des prises de vue. Un aspect créatif que DJI apporte avec son application DJI Fly. Elle permet notamment de produire des créations impressionnantes avec les désormais célèbres Quickshots, des plans cinématiques pré-orchestrés et centrés sur un sujet qui offrent des effets assez bluffants : Dronie, Spirale, Fusée, Cercle ou encore Boomerang.

DJI Mini 2, le drone poids plume qui a du punch
© DJI

L’application DJI Fly intègre également une fonction d’optimisation des photos. Elle améliore automatiquement la qualité de l’image une fois la photo téléchargée, pour un rendu des couleurs plus vif et plus net.

L’option Fly Spots fait également partie des usages.
Vous ne savez pas où voler ?
Il vous suffit de planifier votre itinéraire en amont depuis l’application DJI Fly en vous référant aux zones de vol les plus populaires.

Lorsque le drone se trouve à proximité de votre smartphone, l’application le reconnaît et se connecte automatiquement. Elle synchronise et transfère toutes vos séquences vidéos et vos clichés sélectionnés à une vitesse de 20 Mb/s.

 

Vers l’infini et au-delà

Pour ce modèle, DJI opte logiquement pour le protocole de transmission OcuSync 2.0 .
Cette technologie de transmission permet de commuter automatiquement entre les fréquences du signal 2,4 GHz et 5,8 GHz.
Elle accroît ainsi la résistance aux interférences garantissant une transmission plus fiable entre le drone et la radiocommande sur de longues distances (jusqu’à 10 km).

Des accessoires dédiés viennent compléter le combo initial comme une base de recharge aux airs de cloche, une station de recharge pouvant accueillir 3 batteries, des kits créatifs pour personnaliser ce DJI Mini 2 ou encore un sac en bandoulière.

DJI Mini 2, le drone poids plume qui a du punch
© DJI

Le DJI Mini 2 est proposé au prix de 459€ – un pack incluant le drone, la batterie, la radiocommande, une paire d’hélice de rechange. Comme à son habitude DJI propose également des bundles. C’est le cas avec le Fly More qui se compose en plus du starter pack, deux batteries supplémentaires, la station de recharge bidirectionnelle, un sac en bandoulière et 3 paires d’hélice de rechange, le tout pour 599€.

  1. Salut Anthony.
    J’espère que vous allez bien.*
    Intéressant ce drone. Qualité pro en production d’images ?
    Pour info, j’ai démarré l’histoire de l’entreprise RIOU 🙂
    Cela n’avance pas très vite, notamment en raison du contexte…
    A bientôt
    Patrice

    1. Hello Patrice,

      Tout va pour le mieux merci, j’espère que c’est également le cas pour toi 🙂
      Ce drone n’est pas sur un segment pro en revanche pour la production d’images il saura satisfaire ton exigence, il permet de réaliser des vidéos 4K/30ips. Autant dire que tu peux en tirer de très bons clichés (notamment avec l’ajout du RAW). Les premiers tests presse semblent concluant.

      Héhé on est loin maintenant des photos aériennes au cerf-volant… mais quelle expérience 🙂
      Nous allons tenter de l’avoir en test pour vérifier tout cela, j’en profiterai pour te donner plus détails si tu le souhaites.

      Top pour ton livre sur l’entreprise RIOU, j’ai hâte de le lire. Cela doit être passionnant d’interviewer Pierre Riou.
      A très vite et n’hésite pas si tu passes dans le coin.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
Test de l'Oculus Quest, le casque autonome de réalité virtuelle édité par Facebook
Oculus Quest, la VR everywhere !