LEGO Super Mario, entrée en matière avec les sets 71360, 71367 et 71370

Test des LEGO Super Mario

Si il y a bien un concepteur de jeux vidéo qui ne fait rien comme les autres, c’est bien Nintendo.
Depuis plusieurs générations de machines déjà, ils ont su proposer de nouvelles façons d’aborder le jeu vidéo.
Que ce soit en généralisant le tactile avec la Nintendo DS, l’arrivée du motion-gaming dans tous les foyers avec la Wii ou encore le concept de machine hybride portable/salon avec la Switch… Les exemples sont nombreux.
Certes, dans toute cette flopée de tentatives, on a vu quelques échecs. Du Virtual Boy abandonné au bout d’un an à peine, ou le 64DD (l’extension de la Nintendo 64 avec de gros disques magnétiques et un modem) qui lui, ne sortira pas du Japon avec à peine une dizaine de jeux…

Concrètement durant ces dernières décennies, peu de constructeurs ont pris autant de risque en s’aventurant dans les contrées inconnues. Mais Nintendo ne fait pas comme tout le monde. Alors que tous les fans de jeux vidéo guettent avec impatience l’arrivée de la nouvelle génération avec des Playstation 5 et des Xbox Series X et S surpuissantes, voici ce que Nintendo nous a dévoilé il y a quelques mois à peine : un projet commun avec le groupe LEGO !

Là où on aurait pu s’attendre à une énième itération d’une licence reprise à la sauce LEGO en jeux vidéo comme c’est le cas depuis des années, voilà que nous nous retrouvons avec des LEGO, des “vrais” !
Mais encore une fois, Nintendo n’est pas parvenu à faire comme tout le monde…

 

Un projet inattendu, un résultat surprenant !

Et oui, le géant japonais du jeu vidéo s’associe au géant danois de la petite brique.
Si de nombreuses licences se sont déjà vues adaptées à l’univers LEGO, cette fois-ci, l’expérience est poussée bien plus loin.
Le concept propose des sets de LEGO interactifs qui simuleront le parcours du monde de Mario.

Mais le véritable plus de cette déclinaison, c’est que vous allez vraiment pouvoir jouer Mario et voir ses interactions avec les éléments.
Alors, attrape-nigaud ? Piège à collectionneur ? Gadget destiné aux plus jeunes ?
Rien de tout ça ! Enfilez votre salopette, brossez votre moustache, on vous présente la star de Noël toutes générations confondues, ni plus ni moins.

 

Un kit de démarrage complet

Dans le premier coffret qui nous intéresse, à savoir le 71360 (pour celles et ceux qui ne jurent que par les références officielles ^^), nous avons affaire au kit de démarrage.
Absolument nécessaire pour jouer, ce dernier comporte déjà une bonne base. Ainsi on retrouve LE personnage central, à savoir Mario.
Avant toute chose, il faudra penser à l’équiper de deux piles AAA (non fournies). Avant de continuer, sachez qu’après plusieurs jours de tests, notre plombier affichait encore 95% d’autonomie, ce qui laisse confiant sur son autonomie dans le temps.

Ce Mario donc va devoir être assemblé et habillé, pour le moment de sa salopette légendaire (nous reviendrons sur d’autres tenues plus loin).
Facilement assemblé, on l’associe ensuite à notre smartphone via Bluetooth. Et déjà, la magie opère !
Disposant de deux écrans en guise d’yeux et d’un écran sur le ventre pour afficher diverses informations, on se demande déjà à quoi tout cela va servir.
Doté de deux bras articulés, c’est surtout via l’affichage et les sons qu’il va nous surprendre. Sous les pieds de notre plombier moustachu se trouve une petite caméra avec deux petites LEDs pour éclairer. C’est grâce à cette dernière que les interactions avec le décor vont pouvoir se faire.
Selon la couleur du socle sur lequel il est posé ou le code-barre situé sous ses pieds, nous disposerons de différents comportements.

Avant de commencer à assembler quoi que ce soit et pour pouvoir connecter notre Mario, il va être nécessaire de télécharger l’application mobile officielle sur un support compatible. Pour les appareils Android et pour les appareils Apple.
Attention à votre forfait si vous téléchargez via les données mobiles, l’application fait près d’1 Go.

Nous reviendrons en détail sur l’application un peu plus loin. En attendant intéressons-nous au contenu physique de la boîte.
Dans ce kit de démarrage, ce sont pas moins de 230 pièces qui sont présentes.
Si le ratio quantité/prix peut effrayer, il faut bien comprendre que nous sommes sur des éléments non conventionnels de la marque aux briques célèbres.
Premier regret, nous ne trouvons pas de notice papier dans la boîte, nous obligeant à utiliser l’application précédemment citée. Mais la déception est de courte durée !
En effet, l’application est très intuitive et regroupe les instructions de montage pas-à-pas pour tous les modèles de la gamme.

Rapidement monté par un adulte, un enfant de 6 ou 7 ans devrait pouvoir s’en sortir tant l’application nous prend par la main.
Nous nous retrouvons donc avec une flopée d’éléments que nous allons pouvoir assembler comme bon nous semble.
Nous avons le tuyaux qui fait office de point de départ du niveau, une plateforme mouvante qui déclenche une petite musique sur Mario, de quoi faire plusieurs plateformes, un nuage volant et le drapeau de fin de niveau.
Concernant les ennemis, nous avons un Goomba mais aussi et surtout, bébé Bowser !!
Ce dernier, presque aussi grand que Mario, est très bien pensé et de bonne finition. Un code barre est présent sur son dos pour indiquer une attage.

Avec ces éléments, il va déjà être possible d’imaginer un grand nombre de niveaux et en l’état, ce kit de démarrage peut très bien se suffire à lui-même le temps d’expérimenter de nombreuses possibilités.
Si de prime abord le contenu de ce kit peut paraître léger, il s’avère que les options offertes sont déjà surprenantes.

 

Alors, quid de l’appli ?

Avant d’aborder la notion de gameplay dans cette expérience Mario LEGO, il convient de faire le tour de la partie application. Cette dernière, obligatoire pour obtenir les schémas de montage (ce qui m’a fait râler) est complète et réserve énormément de contenus.

Trêve de plaisanterie, pour débuter avec cette application, il va falloir sélectionner le kit de départ présent au milieu de l’écran pour lancer le tuto.
A partir d’ici, c’est une excellente surprise que de voir ces instructions parfaitement expliquées pas à pas. Reprenant les sachets numérotés présents dans la boite, impossible de se mélanger les pinceaux.
Mieux, à chaque étape vous pourrez déplacer la pièce en cours de montage afin de l’observer sous toutes ses coutures. Un sans faute.

Vient le moment où nous explorons les autres fonctionnalité de cette application. En connectant notre Mario en Bluetooth (en quelques secondes à peine) nous commençons à débloquer des menus.
Mieux, en lui enfilant une autre salopette (voir plus loin la partie à propos des extensions), je découvre que dans mon appli, les éléments achetés apparaissent afin d’alimenter le monde existant.
Et là encore, d’un simple clic, j’ouvre une série d’instructions complétées par des vidéos. C’est simple, lisible, efficace.

Puis, toujours en farfouillant l’appli, je découvre qu’il est possible d’échanger ses créations !
Et là le jeu prend une toute autre dimension.
Alors, partenariat Nintendo oblige, ne vous attendez pas à un tchat écrit ou vidéo pour échanger.
Ici, l’accent est mis sur des communications simples et “safe”, comprenez qu’aucun contenu choquant ne peut être présent. Un bon point si vous laissez votre enfant manipuler seul le téléphone ou la tablette.

Mais ce n’est pas tout, pour finir, je suis tombé sur… des petits challenges à réaliser et qui seront alimentés au fil du temps. Bref, vous avez de quoi construire des parcours sans cesse renouvelés même si vous manquez d’imagination ou si vous pensiez en avoir fait le tour. Un vrai plus que cette appli qui, il est bon de le signaler, n’est pas obligatoire pour jouer.
Nul besoin d’imposer un écran supplémentaire à vos bambins. Le plateau de jeu peut être parcouru sans l’aide de l’application. Et pour les plus inquiets en matière de score, sachez qu’à la prochaine connexion, les pièces amassées seront ajoutées à votre profil.

 

On va jouer à Super Mario, EN VRAI !

Voyons enfin le cœur de ce qui va nous (enfin, nos enfants hein! ^^) occuper pendant de longues heures, à savoir, le fait de jouer avec nos LEGOs. Alors oui me direz vous, jouer avec nos LEGOs, on le fait depuis des décennies.
Et jeunes comme moins jeunes, nous n’avons jamais eu besoin d’une quelconque application mobile pour faire fonctionner notre imagination.
Mais là, force est de constater que l’alchimie opère.
Ainsi, après avoir construit votre niveau et avoir allumé votre Mario, vous allez pouvoir le parcourir comme si vous étiez dans le jeu. Tout d’abord, vous devrez lancer la “partie” en scannant le code de départ situé dans le gros tuyau.

Vous n’aurez qu’une minute pour rallier le drapeau de fin de niveau. Tout en simulant l’avancée de votre personnage, vous pourrez déclencher différentes interactions par le biais de la couleur des éléments sur lesquels vous posez Mario.
Mais ce n’est pas tout – vous allez pouvoir déclencher de nombreux événements en scannant les petits code-barres situés sur les éléments montés. C’est ainsi que vous pouvez gagner des pièces en sautant sur un Goomba, un champignon ou une étoile d’invincibilité en sautant sur une caisse [?] ,… Les interactions sont nombreuses et à chaque pack d’extension vient se greffer de nouveaux éléments.

Alors certes, la mécanique de jeu fait très fortement appel à l’imagination et beaucoup d’adultes auront du mal à “jouer le jeu”.
Mais force est de constater que cela fonctionne. On se prend vite au jeu de mimer les différentes interactions comme si nous étions dans le jeu vidéo.
On se surprend à chercher de nouvelles idées de réalisations de niveaux pour renouveler l’expérience. LEGO et Nintendo sont parvenus à leur but, faire jouer parents et enfants ensemble pendant des heures sans les lasser (ce qui facilitera le passage en caisse pour acheter les multiples extensions ^^).

 

Quoi de neuf dans les p’tites boîtes ?

Déjà évoqué au fil de ce test et comme vous l’aurez remarqué via les photos, ces sets LEGO embarquent beaucoup de pièces non conventionnelles. Certes, cela fait partie des éléments qui font grimper la facture mais le résultat est juste excellent.
Les impressions sur les pièces sont sans défaut et semblent robustes. De plus, de nombreuses pièces inédites font leur apparition pour coller au maximum au thème.

Comme évoqué plus haut, les fameux code-barres qui permettent les interactions semblent bénéficier d’une impression de qualité qui devrait résister aux manipulations et au temps.

 

Déjà de nombreuses extensions

Lors de mes tests, j’ai également pu tester deux autres éléments de la collection. Ensemble d’Extension La maison de Mario et Yoshi (71367) et le Costume Mario de feu (71370). Et c’est bien là que j’ai saisi le caractère addictif de la chose.

Le costume de feu tout d’abord. Pour une dizaine d’euros, quatre costumes sont actuellement disponibles contenant une salopette et une casquette à l’effigie du bonus concerné – ils impactent directement Mario.
En effet, dans le cas de ce Mario de feu, notre plombier est désormais insensible au feu – il ne crie plus quand il est en contact avec une surface rouge. L’air de rien, cette petite altération change l’approche que le joueur aura de son plateau de jeu en plus d’apporter un changement cosmétique non négligeable.
Un élément qui peut paraître superflu mais qui change tout dans les yeux d’un (grand) enfant.

Ensuite donc, La maison de Mario et Yoshi. Comptez pour ce dernier une trentaine d’euros. Nous retrouvons donc bien évidemment le célèbre dino/comparse de Mario. D’une très bonne finition, il servira à vous octroyer différents bonus. Nous avons également un Goomba qui vient gonfler les rangs ennemis.
Mais l’élément le plus visible est bien évidement la maison. Comportant des éléments mouvants tels que la porte et le toit, elle ajoute quelques interactions.
La surprise pour ma part fut le hamac où, en laissant Mario allongé en dehors d’une partie, j’ai eu la surprise de voir ce dernier s’endormir et ronfler. Une position que je n’avais pas eu l’idée de tester avec le kit de démarrage.

Pour ces deux premières extensions, j’ai trouvé le ratio quantité/fun/prix correct, même si un ou deux autres costumes auront du mal à justifier leur achat hors collection. A noter que des petits sachets surprises de personnages sont vendus moins de 4 euros et qu’ils proposent dix nouveaux ennemis.

 

Conditions de test : Test réalisé à partir d’un kit presse gracieusement fourni par Corentin de chez HOPSCOTCH. J’ai testé les sets durant plusieurs heures et sur plusieurs jours à l’aide de différentes personnes jeunes et moins jeunes.
Si j’ai toujours été un grand fan de Mario et de LEGO, je dois avouer avoir été bluffé. Même si mon fils est encore trop jeune pour y jouer, je vais clairement craquer sur quelques suppléments afin de compléter ma collection ^^. Il ne manquerait plus qu’ils sortent une gamme Zelda pour me ruiner 😀
LEGO Super Mario, entrée en matière avec les sets 71360, 71367 et 71370
Un Mario pour jouer tous ensemble.
Vous l’aurez compris, Nintendo et LEGO frappent très fort avec une collaboration complètement folle et innovante.
Alors oui, ne nous mentons pas, nous sommes face à une cash-machine et en dépit d’un kit de démarrage au prix correct, chaque élément supplémentaire va venir alourdir violemment la facture. Si les extensions sont des plus sympathiques, leur nombre va vite cogner votre portefeuille. Mais en l’état, il s’agit clairement d’une excellente surprise.

Alors oui, le produit est destiné aux plus jeunes, aux collectionneurs et aux adultes ayants gardés une bonne part d’imagination et le gameplay peut être un peu laborieux. Mais LEGO et Nintendo semblent vouloir faire vivre cette expérience un bon moment.
Seul l’avenir nous dira jusqu’où ils parviendront à dynamiser le concept, mais en l’état, via l’application, il y a déjà des centaines de niveaux et de challenges à relever.

Un produit chimérique, qui mêle deux univers mais qui comporte aussi et surtout une mécanique de gameplay qui associe réel, virtuel et imagination.
Un pari osé, remporté haut la main, mais attention à votre compte bancaire. Un des must-have de Noël sans le moindre doute.
Installation
Application
Prise en main
Design
Fonctionnalités
Interêt
It's a meeeee MAAAARIOOO
Les plus
Une toute nouvelle expérience LEGO.
L’interactivité avec un smartphone/tablette…
...qui n’est pas obligatoire !
La rejouabilité, quasi-infinie via l’appli.
Les finitions, exemplaires.
Les moins
Destiné aux plus jeunes et aux plus imaginaires.
L’absence de notice de montage papier !
Peut vite revenir cher.
4.2

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Installation
Application
Prise en main
Design
Fonctionnalités
Interêt
It's a meeeee MAAAARIOOO
Note finale

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
Facebook lancerait enfin son enceinte connectée
Portal : Sortie imminente de l’enceinte connectée signée Facebook ?