Haven – Comme un couple au paradis

Test du jeu Haven sur Xbox One

L’éditeur The Game Bakers que l’on connaît déjà pour Furi, a sorti le 3 décembre « Haven ». Un RPG d’action blindé de romantisme, où le joueur incarnera un couple ayant tout quitté pour vivre sur une lointaine planète et y vivre leur idylle.

Présentons nos héros : Yu (elle) et Kay (lui), jeune couple d’éminents scientifiques, aspirants à la paix sur une planète dont ils devront percer les mystères, mais toujours à deux et c’est d’importance capitale pour le jeu. Il n’y aura pas trop de présentation au début, nous serons dès les premiers instants en vue à la troisième personne et découvrirons le couple dans une scène banale de la vie de tous les jours, à bord de leur vaisseau-appartement appelé « Le Nid ». Nous serons ensuite contraints de sortir du vaisseau suite à une panne de courant, ainsi commencera un bref tutoriel sur la manière de se déplacer et quelques commandes sommaires.

Un concept à la fois simple et novateur.

Bien que ça ait l’air d’un RPG assez banal, le concept est assez surprenant. Les décisions et les dialogues que nous choisirons pour elle et lui auront une importance dans la cohésion du couple et donc dans sa capacité à surmonter les défis sur cette planète que nous ne connaissons pas. Leur vaisseau y a atterri il n’y a pas très longtemps et de là, va intervenir un genre de mode survie pour ce qui est d’entretenir et de réparer le vaisseau, manger, se soigner etc…

Je parlais plus haut des déplacements des personnages, là aussi c’est particulier. Nos personnages peuvent marcher, mais également se déplacer rapidement en glissade sur ce qui s’appelle « l’onde ». L’onde est décrite comme une énergie d’où naît la vie et qui alimente tout, y compris nos bottes. Des sources d’onde seront d’ailleurs disséminées un peu partout pour nous permettre de charger notre équipement en suivant un tracé défini en glissant dessus. Tout ce qui se passera dans le jeu se fera à deux. Le joueur pourra prendre le contrôle de Yu ou de Kay selon ses envies ou bien les envies qui seront mentionnées en dialogues aléatoires par les personnages.

Exploration et bêtes bizarres.

Un des principaux objectifs du jeu sera d’explorer les îlots de la planète. Il sera également nécessaire de les nettoyer, car ils seront recouverts d’une couche rosâtre appelée « Rouille ». Pour les nostalgiques de Super Mario Sunshine… Il vous sera aussi possible d’en récolter car ce matériau étrange vous servira à crafter pour réparer les différents éléments de votre vaisseau. Les différents fragments de terrain sont aussi peuplés de bêtes étranges. Des créatures aux traits de lézards, d’autruches ou encore de cerfs.

Vos premières rencontres seront amicales, mais pour ce qui est de ceux que vous rencontrerez sur les îlots salis par la rouille, ils seront agressifs à cause de cette matière. Le combat sera alors inévitable, mais hors de question de les tuer, il s’agit d’un jeu au gameplay « fell good » et reposant. Vous n’êtes pas ici pour tuer, mais pour pacifier. D’ailleurs vous ne disposez d’aucune arme. Vos personnages utiliseront l’onde pour décocher des coups appelés Impact ou Blast, afin de rendre K.O. les ennemis et, encore une fois, concentrer les pouvoirs de l’onde pour les pacifier. Vous pourrez suite à ça « gratouiller » les créatures, c’est choupi. Les combats se feront dans un genre de coup par coup, et toujours en couple.

Pour les commandes, vous aurez le choix de charger les attaques de Yu et Kay indépendamment, ou bien de les charger en même temps pour évidemment, plus de puissance. Les commandes sont relativement simples, et vous pourrez aussi parer les attaques des créatures. Ce que vous laisserez derrière vous sur chaque îlot ne sera qu’un havre de paix. Propre et peuplé de paisibles créatures.

Se nourrir et se soigner.

Bien sûr, nos personnages sont des êtres humains. Il leur faut boire, manger et se soigner pour survivre, et la planète nous offrira un panel assez large d’ingrédients. Différents fruits, légumes, champignons seront à notre disposition pour cuisiner des plats variés. Point important, cuisiner ne sera possible que dans le nid ou bien sur les îlots possédant un campement, qui sera signalé sur la carte par un pictogramme.

Pour se soigner, là aussi la plupart du temps, cela ne se fera que en camping ou dans le nid. Quelques exception pendant les combats, avec ce que nous fabriquerons à bord du Nid avant de partir en exploration. Les personnages du jeu ne manqueront pas de signaler leur appétit. Car pacifier des animaux sauvages demandera de l’énergie. Les champignons et plantes serviront principalement à la fabrication de médicaments, mais des propriétés médicinales seront aussi découvertes au fur et à mesure des plats que les personnages cuisineront. Il sera donc important de retenir certains ingrédients.

Visuels minimalistes mais beaux.

En ce qui concerne les graphismes et l’environnement du jeu, certains pourraient se plaindre d’un manque de détail, ou alors trop simpliste. Mais c’est voulu, et c’est ce qui contribue à la beauté du jeu. La lumière très changeante selon l’état de l’îlot où vous vous trouverez, le cycle jour/nuit sera même assez réaliste avec un laps de temps assez long. La fluidité aura ainsi sa place pour être performante.

 

Conditions de test : Test réalisé sur Xbox One en version dématérialisé fournie gracieusement par l’éditeur. Malgré ses défauts, l’originalité du titre est parvenue à me charmer dans un univers et un type de jeu auquel je n’aurais jamais cru accrocher.
Haven – Comme un couple au paradis
Un voyage court mais envoûtant.
Le concept est assez novateur. Incarner deux personnages en même temps, faire concorder leurs décisions et leurs mouvements, d'accord, c'est admis.
Mais incarner un couple, qui devra entretenir l'alchimie dans leur romance, je trouve l'idée très intéressante. N'étant pas un adepte de ce genre j'ai découvert un jeu relaxant et apaisant où le challenge et la course aux médailles n'a pas vraiment sa place.

Cela se joue vraiment bien et au fur et à mesure, les capacités du couple augmenteront, leur complicité ne fera que grandir si vous vous appliquez, et cela rendra l'expérience que meilleure. The Game Bakers étant un éditeur indépendant, je salue le concept, original qui prend des risques.
Les plus
Jouabilité
Graphismes
Concept
Les moins
Quelques dialogues répétitifs
Des scènes aléatoires vues plusieurs fois
Un léger coté « trop romantique »
4

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
MOOVLAB, solution connectée qui mesure l'activité sportive
Jouer au fitness, le concept musclé de MOOVLAB