Equal Bike : Le VAE à la findandaise

Equal Bike : Liberté, égalité, mobilité !

2021, l’année du vélo à assistance électrique ?
En 2020, les ventes de vélo (notamment de VAE) ont explosé dans les grandes agglomérations et la tendance ne semble pas s’infléchir pour cette nouvelle année.
Il est donc naturel de voir de nouveaux biclous (électriques, connectés, intelligents, …) se lancer sur ce marché potentiellement très juteux. Les marques devront donc jouer du guidon pour se frayer un chemin sur les sentiers de la réussite.

C’est ce que va tenter de faire la start-up finlandaise Equal Bike en proposant son vélo électrique éponyme.
Difficile de préfigurer d’un succès mais les propositions de valeur de ce deux roues sont très alléchantes… son prix en tête de peloton !

 

Un VAE qui ne perd pas le nord

Si le Vanmoof S3 devait fricoter avec le Cowboy 3, cet Equal Bike pourrait résulter de cet étrange accouplement.
Son design global s’inspire de la proposition des hollandais de Vanmoof et l’esprit de simplicité est la résultante d’une assistance électrique à la Cowboy.

Equal Bike : Le VAE à la findandaise
© Equal Bike

L’Equal Bike dispose ainsi d’un capteur de puissance pour détecter la force exercée sur les pédales.
Il analyse alors les données collectées pour ajuster automatiquement l’assistance du moteur de 250W et de 40 Nm de couple situé dans le moyeu arrière de la roue – l’objectif étant d’obtenir une expérience de conduite naturelle tout en bénéficiant d’une assistance au pédalage performante sans devoir actionner quoi que ce soit.

Tous les composants électroniques, y compris la batterie amovible, sont parfaitement intégrés au cadre pour épurer au maximum sa ligne et s’offrir pour l’occasion une certaine élégance. Résolument urbain, cet Equal Bike s’affranchisse d’un système de suspension lui permettant d’atteindre les 14,7 kg à la pesée ce qui le classe parmi les vélos à assistance électrique les plus légers du marché.

Equal Bike : Le VAE à la findandaise
© Equal Bike

Il dispose d’un feu avant et arrière, de freins à disque hydrauliques offrant une bonne puissance de freinage et – choses encore trop souvent en option sur les VAE – des gardes-boue avant/arrière et une béquille.

 

La tête dans l’application

L’Equal Bike s’offre également de la connectivité grâce à son application mobile compagnon (compatible iOS et Android).
Elle permet aux utilisateurs d’afficher un tableau de bord (vitesse instantanée, distance parcourue, temps, …), de configurer les paramètres du vélo et de synchroniser ses données de trajet avec Strava ou encore Apple Health.

Equal Bike : Le VAE à la findandaise
© Equal Bike

La batterie amovible se recharge sur un support dédié. Sécurisée, il vous faudra retirer le tube de selle à l’aide d’une clé dédiée pour pouvoir l’extirper du cadre. Ce sytème protége accessoirement la selle contre le vol.
En pleine charge (environ 3,5h de charge), elle confère une autonomie d’environ 50 km.

Petit plus qui est en fait un gros, le vélo se décline en 3 tailles différentes : S (165-175 cm), M (175-185 cm), L (180-195 cm).

Enfin parmi toutes les propositions de valeurs qu’offre le vélo, l’une des plus intéressantes serait peut-être son prix.
Cet Equal Bike est disponible au prix de 1490€ pour une version avec une transmission par chaîne.
Si vous souhaitez un modèle avec une courroie Gates, il faudra débourser 250€ de plus.

Equal Bike est actuellement en précommande avec un ticket d’entrée de 100€.
La production des premières unités devraient se faire courant de l’été 2021. Aucune date précise de livraison n’est encore envisagée.

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
AquaGenie, la bouteille connectée et intelligente
AquaGenie, la gourde connectée qui ne joue pas les cruches