A présent, vous lisez :
On se jette à l’eau en compagnie d’ICO

Ico veille sur l'entretien de votre piscine
CompareComparing...


On se jette à l’eau en compagnie d’ICO

Il me fallait deux prétextes pour m’engager dans l’achat d’une piscine – hors-sol je précise puisque mon choix s’est orienté vers un modèle plus proche de la 3 boudins que du bassin olympique.
Le premier était de ne plus souffrir de la chaleur pour profiter du jardin. Avec ce passage caniculaire prolongé, je suis largement dans les clous. Le second, de tester une solution connectée pour l’entretien de ce futur bassin.
Pour espérer une eau irréprochable, il faudra s’improviser apprenti chimiste si vous ne souhaitez pas barboter parmi les algues. Testez votre eau au moins une fois par semaine, interprétez les résultats puis dosez le chlore, le pH +/- en conséquence…
D’ordinaire impatient, je plonge puis je teste… plus tard, beaucoup plus tard.
Alors disposer d’un objet connecté qui m’indique à chaque instant l’état de santé de mon eau et surtout m’alerte des entretiens à effectuer est pour moi une providence.
Développé par la start-up française Ondilo, c’est ICO qui occupera la fonction et deviendra notre compagnon nautique de l’été.
Être pote de piscine est une chose mais peut-on lui faire confiance ?

 

Flotte petit ICO, flotte !

Pitchons ICO en quelques lignes : cet objet connecté n’est autre qu’un flotteur muni de 4 capteurs qui, baignant dans votre piscine, mesure la qualité de l’eau. Les mesures (pH, température, salinité, taux de chlore et conductivité) sont transmises via le WiFi ou en SIGFOX à l’application mobile dédiée (compatible iOS & Android). Ces données sont ensuite analysées afin de vous fournir les recommandations nécessaires à l’entretien de votre piscine.

Le packaging en main, l’objet m’inspire tout de suite confiance. Une attention particulière a été apportée à l’emballage et le rituel de l’unboxing préfigure du bon. L’ensemble est bien pensé – on retrouve dans la boîte le flotteur, un cordon USB pour la recharge, un petit tournevis voué à l’ouverture du couvercle étanche d’ICO, un petit manuel d’utilisation et une clé propriétaire associée au système Twistlock permettant le remplacement des capteurs en cas d’usure (seul le capteur de température n’est pas amovible).

Ces capteurs « plug and play », surmoulés pour accroître leur durée de vie, permettent les différentes mesures. On retrouve ainsi un capteur pH (couleur bleu) qui comme son nom l’indique mesure le taux de pH de la piscine, un paramètre qui participe à l’équilibre de l’eau. Ensuite il y a le capteur Redox (jaune) qui estime le taux de chlore présent dans l’eau. Et enfin un dernier capteur (gris) qui lui mesure la conductivité de l’eau en évaluant le taux de sel et de l’alcalinité de l’eau.

Les capteurs pH, Redox et conductivité d'ICO

La mise en marche est plutôt triviale. Il faut en premier lieu enlever les protections présentes sur chaque capteur du flotteur en dévissant la partie basse d’ICO. Les équipes d’Ondilo ont pensé à tout puisqu’elles ont prévu des petites éponges humidifiées dans le fond de chaque protection évitant ainsi l’assèchement des extrémités – très pratique pour l’hivernage de l’objet.
En utilisant le petit tournevis fourni, j’ouvre le couvercle étanche au sommet qui renferme le port USB pour la recharge et le bouton permettant la mise en service et l’appairage de l’objet.

Installation d'ICO

Fonctionnant de pair avec une application mobile, je la télécharge et la lance depuis un iPhone 8 et un Samsung S7. Le jumelage se fait en restant appuyé sur le bouton d’appairage, Bluetooth activé sur le smartphone. Quelques secondes suffisent pour que l’objet soit reconnu.
Je termine la configuration en connectant ICO à mon réseau WiFi (permet la synchronisation des données avec l’application). Je spécifie ensuite mon volume d’eau, ma localisation afin d’obtenir la météo locale et surtout je sélectionne le profil de ma piscine puisqu’ICO s’adapte aux traitements chlore, sel ou encore brome.

Couvercle refermé, l’objet est enfin prêt à prendre son premier bain et effectuer ses premières mesures.

ICO analyse la qualité de l'eau

25°C, j’aurais dit plus !

Côté design, l’objet est plutôt compact, assez lourd mais il flotte bien entendu :)
Sa ligne de flottaison est très basse, il passe aisément sous les rideaux de protections et viendra se nicher parfaitement dans un skimmer. L’enveloppe plastique de l’appareil est traitée anti-UV et résiste au chlore.
Une fois dans l’eau vous l’oublierez…

…Tout se passe ensuite au sein l’application mobile.
Bien réalisée, elle propose un design flat, sobre et une ergonomie idéale, tout y est accessible et surtout compréhensible.

Le dashboard offre une vision de la météo, de la température extérieure fournie par le service météo et la température de l’eau qui elle est mesurée par le capteur de l’objet.
Les indices de pH, de Redox et de conductivité sont également affichés. Des données forcément intéressantes mais que l’on peut occulter puisque les préconisations d’ICO sont également présentes sur le dashboard. Mes interprétations pouvant être hasardeuses, je me fie aveuglement aux dires de l’objet.

ICO nous conseille alors d’effectuer certaines actions pour l’entretien de la piscine.
Le taux de chlore peut par exemple apparaître trop élevé. Il peut s’agir d’une gêne dans la mesure (pollution, obstructions des capteurs, objet hors de l’eau) ou d’un surplus de chlore alors que la piscine est restée couverte. L’application nous suggère de vérifier l’emplacement d’ICO dans la piscine.
Effectivement le flotteur était placé à coté de notre système de diffusion du traitement de chlore. Je m’execute en déplaçant le système et je valide ma manipulation depuis l’application.

Outre le fait d’intervenir sur la « désinfection », ICO permet d’équilibrer l’eau pour éviter tout risque d’entartrement. L’application me suggère alors d’ajouter 0.3kg de pH-.

Toutes les actions préconisées ont été suivies à la lettre et le lendemain, l’eau de la piscine était parfaitement chlorée et équilibrée.
C’est bien là la force d’ICO, sa faculté a nous livrer des conseils à la fois bons et précis en parcourant tout le spectre des possibilités. Des conseils d’estivage et d’hivernage qui améliorent le confort de baignade et permettent de limiter le budget entretien.

Après plusieurs semaines d’utilisation, l’objet ne nous a jamais fait défaut et l’application a toujours su conserver sa stabilité. Le sentiment de confiance et de robustesse lors du déballage s’est matérialisé à l’usage.

L'application mobile ICO

Exit Madame Irma, place à ICO

ICO analyse et diagnostique l’eau en continu. Pour ce faire, il se dote d’un algorithme adaptatif et prédictif – une intelligence artificielle qui analyse et anticipe les variations de l’eau visibles (formation d’algues, eau trouble, dépôt de calcaire) et invisibles (bactéries).

La météo figurant dans le dashboard n’est pas uniquement là à titre informatif. Elle nourrit l’algorithme, les conditions climatiques ayant une incidence sur la qualité de l’eau.
En anticipant l’évolution de la météo, l’IA peut ainsi livrer ses recommandations très tôt pour nous éviter un gros entretien – qui accessoirement pourrait retarder notre baignade. Souvenez-vous je suis impatient.
ICO peut par exemple nous notifier de couvrir notre piscine avant l’arrivée d’une bourrasque.

L’application comporte également un onglet « Tendances ». Il s’agit d’un historique de moyennes des mesures échelonnées sur un jour, une semaine ou un mois. Pour être franc, je ne l’utilise pas du tout, ces données permettent de comprendre vos cycles d’entretiens et d’anticiper l’environnement aquatique en fonction des tendances. Sachant que l’IA nous fournit toutes les recommandations pour un entretien optimal, résultat à l’appui.

Concernant l’autonomie, une recharge complète confère à l’objet une saison de fonctionnement. Le niveau de batterie est consigné au sein de l’application et des notifications vous seront envoyées en cas de faible niveau.

S’il fallait citer quelques petits manquements, je regretterais juste l’absence d’un système de détection de chute (objet ou personne) dans l’eau. Et pour pinailler, le fait qu’il nous est impossible d’interfacer l’objet avec une solution domotique.

Au regard des solutions concurrentes, le prix reste en revanche plus élevé. Vous devrez compter 449€ pour l’achat d’ICO. Une somme certes, mais le produit fait le job.

ICO, l'entretien de votre piscine n'aura jamais été aussi facile

Les Plus

+ Application bien pensée
+ Robustesse de l'objet
+ Autonomie de la batteirie
+ Conseils précis pour une eau saine
+ Economies sur les produits de traitement
+ Entretien de la piscine largement facilité
+ Bonne liaison Wifi en extérieur

Les Moins

- Prix élevé : 449€
- Pas d'alarme de détection de chute

Notre note
Note de l’utilisateur
Notez ici
Installation
Application
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Intérêt
Pour conclure

Confort, sérénité, facilité ! C'est un sans faute pour ICO.
L'objet répond parfaitement à notre attente, celle de veiller efficacement sur l'entretien de notre piscine.
Ses recommandations nous permettent de conserver une eau saine chaque jour tout en limitant le budget réservé aux traitements.
L'objet saura se faire oublier au détriment de l'application mobile qui se veut exemplaire en la matière.
Le prix est certes un peu élevé (449€) mais les qualités du produit justifient l'investissement.

Notre note
Note de l’utilisateur
2Notes
Vous avez noté ceci
Cela vous a plu ?
Excellent
80%
Intéressant
20%
Pas mal
0%
Bof
0%
Bidon
0%
Au sujet de l’auteur
Anthony Isaac
Gadgetophile compulsif, j'essaie de gribouiller pour Winkco autant que faire se peut. Au plaisir de partager cela avec vous !
2Commentaires
Leave a response
  • Mickaël
    29 juillet 2018 at 14 h 34 min

    Excellent article, merci à l’auteur :)

    445€ c’est un peu cher en effet pour un particulier qui n’utilisera sa piscine que quelques semaines dans l’année (en tout cas en normandie 😉

    • 29 juillet 2018 at 17 h 44 min

      Héhé avec plaisir mon cher Mickaël :)
      Mais Les économies réalisées sur les produits d’entretien même pour quelques semaines d’utilisation et la facilité avec laquelle ICO nous permet de maintenir une eau toujours irréprochable peuvent parfaitement justifier l’achat. Le paramètre qui nous échappe pour le moment est la durée des vies des capteurs.
      Il faudra effectivement quelques années avant de « rentabiliser » l’objet.

Répondre

Installation
Application
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Intérêt