A présent, vous lisez :
La Samsung Gear S2 Classic 3G/4G disponible le 11 Mars

Samsung continue son avancée dans l’univers des objets connectés et pour preuve, la firme sud-coréenne proposera le 11 Mars sa nouvelle montre connectée, la Gear S2 Classic 3G/4G, embarquant une carte eSIM. Cela fait de ce nouveau bijou, la première montre connectée capable d’être intégralement autonome et indépendante des smartphones.

Il s’agit donc là d’une première dans le monde de l’IoT même si ce n’est pas le premier appareil à bénéficier de cette technologie.
Un dispositif qui était plutôt mal perçu par les opérateurs Européens et principalement Français lors de l’annonce puisqu’une carte eSIM, sorte de SIM virtuelle, est directement soudée à son hôte ce qui aurait pour conséquence de faciliter le changement d’opérateur. Déjà diminués par les forfaits sans engagement, cette nouvelle donne pourrait encore accentuer ce phénomène auprès des opérateurs.

Il se murmure que ces derniers travaillent sur ce sujet avec les principaux acteurs du marché, Apple et Samsung pour ne pas les nommer.
Sorti du chapeau, Orange pourrait proposer la Samsung Gear S2 3G/4G.

Identique à sa grande soeur la Gear S2, elle fonctionnera en WIFI et 3G/4G. Elle vous permettra ainsi de passer des appels, relever vos mails et bien plus sans passer par votre smartphone.

Samsung Gear S2 Clasic 3G/4G

Coté spéc’, La S2 Classic 3G/4G sera équipée d’un écran de 1,2 pouces AMOLED circulaire, d’un processeur 1GHz dual-core, d’une capacité de stockage de 4Go et de 512 Mo de mémoire.
L’autonomie serait évaluée à deux jours dixit Samsung.

Aucune information de prix pour le moment mais la montre devrait s’illustrer lors du Mobile World Congress qui se déroulera à partir du 22 Février prochain à Barcelone.

Source images : samsung.com

Cela vous a plu ?
Excellent
0%
Intéressant
100%
Pas mal
0%
Bof
0%
Bidon
0%
Au sujet de l’auteur
Anthony Isaac
Gadgetophile compulsif, j'essaie de gribouiller pour Winkco autant que faire se peut. Au plaisir de partager cela avec vous !
Commentaires
Leave a response