Géants du web : tout sur les GAFA

Géants du web : tout sur les GAFA

Article invité en collaboration avec Danielle

Le terme GAFA désigne 4 entreprises puissantes dans le monde digital.
Elles possèdent un grand pouvoir dans l’économie et la finance, et généralement plus que l’État. Leur montée en puissance est assez surprenante et soudaine, pourtant, en 2019, ils ont fait l’objet de différentes attaques fiscales dont ils devraient répondre de leur prédominance.

 

Qui sont les GAFA ?

Cet acronyme désigne : Google, Apple, Facebook et Amazon. Les GAFA ou encore les « géants du web » contrôlent une grande partie du monde d’Internet, mais également du monde tout court.
Avec une finance et une économie assez considérable, ils représentent l’économie de notre siècle et déterminent l’évolution du monde de la numérisation.

Les GAFA sont devenus, en peu de temps, une très grande puissance boursière mondiale.
Pourquoi ? Avec une majorité âgée à peine de 20 ans, les entreprises qui constituent les GAFA possèdent dans les 1 000 milliards de dollars de capitalisation et ont largement étendu leur territoire au cours de la dernière décennie. Leur force vient de leur domination dans un secteur très prisé du monde actuel tout en offrant des services à distance.

Géants du web : tout sur les GAFA

 

La face cachée des GAFA

De par une capitalisation boursière considérable, les GAFA constituent les entreprises les plus puissantes au monde, financièrement et économiquement. Leur pouvoir semble inarrêtable, d’autant plus dans le mode digital actuel qui se développe toujours plus, ils sont complètement en position de force.

Depuis un certain temps cependant, les GAFA semblent être mis à l’épreuve et contrôlés de plus en plus. En effet, aujourd’hui encore, les géants du web ne paient aucun impôt en Europe, car généralement, la localisation de leur siège se situe dans des pays à faibles fiscalités, appelés aussi paradis fiscaux.
Etant sur Internet, ils peuvent de cette façon tirer profit dans différents pays du monde entier et de par cela, réduire leurs impôts en implantant leurs sièges sociaux là où cela est plus avantageux pour eux. Actuellement, la taxation de toutes entreprises se base sur la localisation de leurs activités et de leurs profils. Depuis peu, l’Europe a enfin décidé d’attaquer l’évasion fiscale des GAFA.

Une « taxation digitale internationale » a été proclamée par le président français, sur une taxe qui devrait se rapporter dans les 400 millions d’euros en 2019. D’après les estimations, la France aurait pu bénéficier de plus de 600 millions d’euros d’impôt de la part de ces entreprises depuis 2017.
Cependant, comme l’indique l’organisation Oxfam France, cette taxe sur les GAFA n’est pas une réponse suffisante pour lutter contre ces injustices et n’est qu’une solution transitoire.

Il est donc important de garder en tête que, bien que ces entreprises soient presque devenues indispensables, l’éthique et la justice fiscale n’est pas leur point fort.
Serait-il donc temps de revoir ses priorités et préférer acheter chez des petits producteurs plutôt que chez Amazon, ou bien passer moins de temps sur les réseaux sociaux, afin de réduire leur puissance ?

 

Article invité en collaboration avec Danielle.
Crédit photo de la Une © Tim Bennett.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Winkco, le clin d’oeil connecté

Découvrez l’actualité des objets connectés et plus largement de la tech.

Plus d'articles
Ampoule connectée Hive Active Light
Hive Active Light, une tête d’ampoule connectée ?