A présent, vous lisez :
Test de WEZR, une révolution dans les prévisions météo ?

WEZR, la station météo nomade et connectée
CompareComparing...


Test de WEZR, une révolution dans les prévisions météo ?

 

Petit, on m’affirmait que pour prévoir la météo du lendemain, il suffisait de se munir d’une pomme de pin. Cette dernière, posée sur le rebord d’une fenêtre, nous livrerait alors ses prophéties. Si la pomme de pin est ouverte alors c’est qu’il fera beau demain en revanche si elle reste fermée, ce sera la saucée.
Aujourd’hui je ne peux affirmer ou non les vérités de ce tuyau de grand-mère en revanche je suis dans la mesure de vous présenter une solution beaucoup plus pragmatique et surtout nuancée. Baptisé WEZR, cet objet connecté n’est autre qu’une petite station météo nomade capable de rectifier les prévisions météo locales dans un rayon d’une quarantaine de kilomètres.
Prometteur sur le papier, est-ce le cas en condition ? C’est ce que nous tenterons d’observer durant ce test.

 

 

Cris de mouette, signe de tempête

La météo berce nos quotidiens jusqu’à en devenir obsessionnel. Quel temps fera-t-il demain ? Une question généralement suivie d’une autre… comment vais-je m’habiller, allons-nous pouvoir nous balader, pourrais-je sortir en Kite ?
Une prévision météo est un indicateur plus ou moins fiable du temps qu’il fera mais elle peut changer localement en quelques minutes. La start-up WEZR et son produit éponyme viennent recadrer tout cela en proposant une station météo connectée et nomade capable de rectifier ces fameuses prévisions. Des capteurs (température, humidité et pression atmosphérique) couplés à un algorithme maison et vous obtenez depuis une application mobile, une météo affinée à 3 heures, actualisée en continu dans un périmètre de 40km.

Le portrait de WEZR désormais dressé, déballons l’ensemble.
Aucunement besoin d’épiloguer sur le packaging en revanche notons qu’il oriente l’utilisation du dispositif à l’attention des sportifs ce qui est probablement la cible principale mais nous verrons au cours du test que l’objet peut constituer une station météo à la maison sans problème.

A l’intérieur nous retrouvons le capteur, un élastique de fixation permettant d’adapter le dispositif à une anse de sac à dos ou à un guidon de vélo. S’ajoute à cela un kit de fixation extérieur constitué d’une ventouse que vous viendrez visser au WEZR home (une petite niche plastique), une pile bouton pour alimenter le capteur et une pièce factice permettant l’ouverture du bloc pile.

Côté design, une attention particulière a été apportée au capteur. Léger et peu encombrant, l’objet d’une dominante plastique ne fait pas cheap.

Contenu de la boite de WEZR

Evelyne Dhéliat toujours avec soi

L’installation de WEZR est on ne peut plus simple. Il me suffit de télécharger l’application mobile dédiée disponible sur l’App Store ou Google Play. Le bluetooth activé sur mon smartphone, j’appaire le capteur en appuyant sur le petit bouton qui se situe sur la tranche de l’objet. Le jumelage se réalise instantanément et la solution est prête à fonctionner.

L’application tourne de pair avec le capteur, il faut donc se situer à moins de 10 mètres de ce dernier, mobile en main, pour obtenir les prévisions corrigées par WEZR. Un fait logique mais on regrettera un manque d’historique des prévisions en l’absence du capteur.

Cette application se veut bien conçue. Simple et intuitive, elle s’oriente autour de l’API Google Maps.
On peut alors effectuer une recherche ou se géolocaliser afin d’obtenir les prévisions du lieu souhaité.
Les données relevées par le capteur à savoir la température, la pression atmosphérique et le taux d’humidité se retrouvent consignées dans l’application. Un indicateur de batterie est également disponible afin de connaître l’état de la pile en usage.

Il est possible d’ajouter en favoris les lieux recherchés afin d’accéder rapidement à leurs météos.

Application mobile WEZR

Pour obtenir les prévisions corrigées de Wezr, il suffit de cliquer sur le petit pointeur qui se situe sur la carte. De là, un panel s’affiche avec la météo actuelle regroupant la température avec ses minimales et maximales, le temps symbolisé par une icône (nuage, soleil, pluie…) et la vitesse du vent.
Sous ce panel, on retrouve les prévisions rectifiées toutes les 10 minutes sur une durée de 3 heures. Au programme, la vitesse du vent et sa direction, la température, la couverture nuageuse et le volume de précipitation. Chaque valeur est graduée par une icône de couleur (du bleu au rouge) permettant de voir en un clin d’oeil les indicateurs à surveiller. En continuant à scroller les prévisions, j’obtiens les tendances météorologiques au-delà des 3 heures.

Aucun système de notification n’est présent au sein de l’application, une fonctionnalité qui pourrait s’avérer utile, évitant ainsi de dégainer le mobile toutes les 10 minutes.

Wezr, le capteur météo qui corrige la météo en temps réel

Quand météo rime avec algo

Le capteur permet des relevés mais pas de fournir des prévisions météo affinées. Les données collectées par le capteur vont être mises à jour avec les modèles météo et un algorithme viendra affiner la prévision en corrigeant ses défauts grâce aux premiers apprentissages et d’autres sources de données que l’équipe de WEZR collecte.
Le système fonctionne comme une intelligence artificielle, plus vous l’utilisez et plus WEZR nourrit cette intelligence, plus le dispositif sera pertinent et précis.
Etant tributaire d’une technologie externalisée sur des serveurs, on pourrait s’attendre à un abonnement mensuel, mais ce n’est pas le cas ce qui constitue un point positif. Cela veut dire aussi que ces mêmes serveurs peuvent tombés ou être en maintenance. Une situation qui m’est arrivé un matin pendant 1 heure.

La période étant plutôt propice et habitant au bord de la mer, j’ai pu étrenné WEZR comme il se doit pendant une quinzaine de jours.
Les prévisions corrigées ne sont pas d’une extrême précision mais pertinentes. Certains facteurs météo sont d’ailleurs plus performants que d’autres.
J’ai pu notamment constaté que la vitesse du vent était un indicateur plutôt fiable. A défaut de pouvoir mesurer sa précision, les variations que l’application avait prédit, se sont effectivement vérifiées.
Les précipitations s’avèrent très convenables et utiles. Quelques petits ratés mais dans l’ensemble WEZR fait le job.
En revanche, la couverture nuageuse est beaucoup plus incertaine voire hasardeuse.

WEZR, la station météo nomade et connectée

Evelyne Dhéliat toujours chez soi

WEZR n’est pas exclusivement réservé aux sportifs mais peut faire office de station météo à domicile.
Pour cela, il suffit de visser la ventouse au WEZR Home, insérer le capteur à l’intérieur puis ventouser l’ensemble sur une fenêtre, idéalement au nord et à l’abri du vent.

Une orientation très futée puisqu’elle prolonge l’expérience de l’objet. Force est d’avouer que je l’utilise plus dans ces circonstances qu’en mode nomade. La portée du Bluetooth est mise à mal lorsque le capteur se retrouve à l’extérieur et que vous effectuez le relevé de l’intérieur. Vous devrez vous tenir dans un rayon de 4 mètres pour espérer dialoguer avec le capteur.

Wezr en mode Home

WEZR est certifié IP65, c’est-à-dire qu’il est résistant aux projections d’eau mais n’est pas submersible.
J’ai laissé le capteur en évidence sous une trombe d’eau et n’ai rencontré aucun problème d’étanchéité. Veillez à bien vérifier lorsque que vous remplacez la pile que le joint circulaire soit bien présent au niveau du bloc qui la contient.

La température la plus basse relevée a été de 5°C, aucun retour donc quant à la résistance du capteur aux températures négatives. Quid de l’autonomie de la pile bouton (CR2032) qui alimente le capteur ? Je reviendrai dans les jours qui suivent pour étayer ce point, cette semaine étant annoncée comme assez rigoureuse au niveau des températures.

 

Conçu, développé et assemblé en France, WEZR est proposé au prix de 99€. Notez qu’à ce jour, la solution est disponible pour la France métropolitaine et la Corse. La couverture du service devrait s’étendre à d’autres pays très prochainement.

Les Plus

Capteur léger et peu encombrant
Station météo nomade
Algorithme météo dans l'ensemble pertinent
Application simple et efficace
Mode WEZR Home
Pas d'abonnement

Les Moins

Manque un système de notification mobile
Faible portée du Bluetooth en mode WEZR Home
Application mobile dépendante du capteur
Quelques problèmes de connexion aux serveurs

Notre note
Note de l’utilisateur
Notez ici
Installation
Application
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Intérêt
Pour conclure

Sceptique sur l'usage, je me suis rapidement pris au jeu de WEZR. Les prévisions météo sont certes perfectibles mais dans l'ensemble pertinentes voire étonnantes. Un retour encourageant quand on sait que la solution s'améliore de jour en jour à mesure que la communauté s'agrandit. Que vous soyez sportif, climato-dépendant ou juste intéressé par votre météo locale, WEZR est loin d'être dénué d'intérêt et offre une bonne alternative.

Notre note
Note de l’utilisateur
4Notes
Vous avez noté ceci
Cela vous a plu ?
Excellent
67%
Intéressant
17%
Pas mal
17%
Bof
0%
Bidon
0%
Au sujet de l’auteur
Anthony Isaac
Gadgetophile compulsif, j'essaie de gribouiller pour Winkco autant que faire se peut. Au plaisir de partager cela avec vous !
4Commentaires
Leave a response
  • Bonnaud
    29 décembre 2017 at 15 h 30 min
    Installation
    Application
    Prise en main
    Design
    Ergonomie
    Fonctionnalités
    Intérêt

    La connexion entre la station et l’application est plus que capricieuse (essayé avec 2 smartphones différents). La connexion s’établit au bout de 4 à 5 essais quand on a de la chance, impossible certaines fois.
    Au final cet appareil est inutilisable.
    Le support Wezr n’est absolument pas réactif lorsqu’on soumet le problème.
    J’ai l’impression de m’être fait arnaqué.

    • 29 décembre 2017 at 19 h 41 min

      Bonjour,

      Merci beaucoup pour votre retour sur WEZR.
      Dans quel contexte utilisez l’objet (nomade ou logé dans la WEZR home) ?
      Nous avons eu très peu de problèmes de connexion (Samsung S7 et Iphone 8). Les seuls constatés apparaissaient lorsque l’on s’éloignait du capteur ou lorsque le capteur se trouvait à l’extérieur dans la WEZR home.
      Avez-vous obtenu une réponse de la part du support ?

  • Bonnaud
    31 décembre 2017 at 16 h 29 min

    J’ai fait des essais dans les 2 contextes et la plupart du temps j’ai « La connection au WEZR a échoué. Vérifiez toutes les étapes et recommencer ».
    J’ai fait une demande au support en septembre (ticket 2295) pour signaler le problème. Comme j’avais ouvert le boitier pour vérifier la pile et que je trouvais le système de fixation de la pile un peu étrange (la pile ne se met correctement dans le logement que lorsqu’on remet le couvercle en place) j’avais demandé si cela pouvait venir d’un mauvais contact à ce niveau. On m’a répondu que tout était normal.
    On m’a demandé d’envoyer une capture d’écran, mais je ne voyais pas bien ce que je pouvais envoyer de plus, n’ayant de message d’erreur particulier, à part l’échec de la connexion.
    Essayé aevec un Samsung Galaxy S6 et un Honor 5C.

    • 3 janvier 2018 at 7 h 30 min

      Tous nos vœux pour cette nouvelle année Mr Bonnaud 😉
      Peut-être pourriez-vous demander un échange standard. Cette récurrence d’échec de connexion peut être un défaut sur une unité.
      Nous avons réutilisé WEZR ce weekend sans problème de connexion (en portant l’objet sur soi, mobile en main).
      Nous essayerons de joindre la société pour savoir si une mise à jour du firmware est envisagée très prochainement et si des retours identiques au vôtre ont été émis par le passé.

Répondre

Installation
Application
Prise en main
Design
Ergonomie
Fonctionnalités
Intérêt