A présent, vous lisez :
Google Clips : Quand une intelligence artificielle pilote une caméra

S’il fallait voter pour un penchant technologique cette année, j’évoquerais l’intelligence artificielle sans la moindre hésitation. Fascinante, flippante, innovante, elle a su s’illustrer dans bons nombres d’applications en 2017 et les prévisions 2018 n’inverseront pas cette tendance.
Le géant Google fait légitimement parti de ces acteurs qui investiguent et investissent dans cette techno – quelque soit l’échelle.
Preuve en est avec l’arrivée de Google Clips. Annoncée l’an passé lors de l’événement PIXEL 2 et disponible fin février, cette caméra connectée, régie par une IA, filme en permanence et enregistre ce qu’elle estime être les instants les plus opportuns afin de vous offrir une compilation de photos et de vidéos.

 

Morceaux choisis

Une petite crise de parano m’envahit à chaque fin de saison de Black Mirror. Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore succombé au phénomène, cette série d’anticipation repousse les frontières du possible en imaginant ce que les dérives technologiques pourraient engendrées sur nos futurs plus ou moins proches.
Remplacer certains usages du quotidien par une machine dotée d’une intelligence artificielle fait parti des thèmes abordés, et c’est précisément ce qui alimente ma psychose… ne pas faire le parallèle avec la sortie d’objets connectés comme la caméra Google Clips m’est difficile 😉 .

Cette petite caméra domestique développée par le colosse de l’internet embarque une IA qui déterminera les meilleurs instants et conditions de votre journée pour effectuer des clichés ou de courtes vidéos sans qu’aucune intervention de votre part ne soit nécessaire. Une intelligence artificielle nourrit par des photographes professionnels afin d’affiner et définir le moment opportun pour enregistrer ou capturer ces morceaux de quotidien.

Selon Google, il est plus difficile de profiter pleinement du moment à travers le prisme d’un appareil que l’on manipule.
Il faudrait donc s’en remettre à la Google Clips et son œil artificiel.

La caméra connectée dotée d'une intelligence artificielle made in Google

Un vidéaste H24 à la maison

Avec ses 5cm², ses 60g et son design propre à Google, Clips saura se faire discret. Munie d’un capteur grand angle de 12 Mégapixels filmant en 15 fps, la caméra dispose de 16 Go de mémoire interne (cette capacité n’est pas extensible) qui conférerait au dispositif près de 3 heures de vidéos enregistrées.
Les photos et vidéos livrées seraient nettes, cadrées, stabilisées et bénéficieraient d’un système de reconnaissance permettant de filtrer les personnes qui désirent figurer sur les rendus de celles qui ne le souhaitent pas.

Ces médias pourront être automatiquement soumis à l’application Google Image via le Wifi.
La caméra reste en revanche parfaitement autonome, aucunement besoin d’être jumelée à un mobile ou de disposer d’une connexion internet pour fonctionner. Le traitement et les décisions sont prises uniquement par le dispositif et non par des serveurs externalisés. Un argument de taille pour Google qui peut ainsi botter en touche sur l’épineuse question des données personnelles.

Restera à juger sur pièce pour savoir si Google fait de meilleures compilations de notre vie que nous ! On attend les premiers tests avec impatience.

Pour l’heure, pas de date en pour la France mais Google Clips est désormais disponible en précommande aux Etats-Unis au tarif de 249$ – livraisons des premières unités prévues fin Février.

 

 

Cela vous a plu ?
Excellent
0%
Intéressant
100%
Pas mal
0%
Bof
0%
Bidon
0%
Au sujet de l’auteur
Anthony Isaac
Gadgetophile compulsif, j'essaie de gribouiller pour Winkco autant que faire se peut. Au plaisir de partager cela avec vous !
Commentaires
Leave a response